×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Une leçon de tolérance à Ifrane

Par L'Economiste | Edition N°:612 Le 08/10/1999 | Partager

· Le Maroc est souvent cité comme un exemple à suivre

C'est hier, mercredi 6 octobre que s'est achevé le colloque international sur la «tolérance et la modernité» qui a duré trois jours à Ifrane, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Organisé conjointement par l'Université Al Akhawayn d'Ifrane et la Fondation des Trois Cultures de Séville, il constitue le premier d'une série de colloques sur le même thème. Cette rencontre a connu la présence d'une quarantaine de personnalités scientifiques, politiques et religieuses représentant les trois religions monothéistes. La cérémonie d'ouverture a été notamment marquée par la présence de MM. André Azoulay, conseiller de SM le Roi et Mohamed Aujjar, ministre des Droits de l'Homme.
La conférence inaugurale a été animée par M. Jean Delumeau sur "le fait religieux aujourd'hui'' et suivie d'un récital du pianiste Tamas Kereskedo. Divers sujets ont été traités. Il s'agit notamment du «concept de la tolérance», «la foi et la tolérance», «la tolérance dans les écrits islamiques contemporains», «les limites de la tolérance», «dogme et tolérance» et «pouvoir du verbe et tolérance».
«L'ouverture et la tolérance sont les deux grandes vertus qui, au fil des siècles, ont forgé la force et la fierté du Maroc», a souligné M. Aujjar. Il a fait observer que «le Maroc, de par son rôle de passerelle entre l'Afrique, le Monde arabe et l'Europe, est parvenu à s'illustrer en tant qu'espace de dialogue et de coexistence entre les trois religions monothéistes». Dans le même ordre d'idées, M. Azoulay a affirmé que «le Maroc a non seulement combattu la pire des soumissions, celle de la peur et du racisme, mais a ouvert ses frontières et ses maisons pour donner refuge aux victimes de l'oppression et de l'exclusion quelles qu'aient été leurs origines''. «Cette leçon de modernité dans l'acceptation de l'autre, voulue et assumée chez nous par le plus grand nombre, mérite d'être méditée et mieux connue'', a-t-il ajouté.

Nadia BELKHAYAT (MAP)






  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    c[email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc