×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Enquête

Une formation pour les routiers

Par L'Economiste | Edition N°:292 Le 07/08/1997 | Partager

«Les accidents de la circulation causent d'importants dégâts humains et matériels. Les chiffres sont éloquents: 38.646 accidents, 2.800 tués et 45.698 blessés. La formation s'impose dans ce secteur», souligne M. Abdelhak Moutawakkil, directeur du Développement à l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT). Ce dernier avec l'Association Marocaine pour la Promotion de la Formation pour le Transport Routier (AMPFTR) lancent une opération pilote de formation-insertion des conducteurs routiers. Cette expérience qui s'est déroulée courant juillet s'est effectuée en concertation avec le Ministère de la Formation Professionnelle, le Ministère des Transports et l'Office National des Transports. Le financement est assuré par le Fonds pour la Promotion de l'Emploi des Jeunes.
L'opération est confiée à l'OFPPT qui assure la formation à l'Institut Supérieur Industriel de Casablanca.

La formation est prévue sur une durée de 5 mois avec des stages d'insertion en entreprises. Elle est axée sur l'acquisition des compé-tences spécifiques aux métiers de conducteur de véhicules poids-lourds voyageurs et marchandises, tant en conduite qu'en mécanique. Elle vise aussi à une meilleure maîtrise de l'environnement réglementaire et commercial du secteur des transports (législation, code de la route, sécurité routière, TIR...) ainsi que sur le dévelop-pement des aptitudes générales (communication...). La sélection des candidats est réalisée par l'Office en concertation avec les professionnels.

Ceux retenus pour la formation signent des contrats de prérecrute-ment avec les entreprises, conformes aux dispositions de la formation-insertion.
Un comité de «pilotage» de cette opération est constitué pour assurer le suivi de la formation et participer à l'évaluation finale. Il regroupe des responsables du Ministère de la Formation Professionnelle, du Ministère des Transports, de l'ONT, de l'OFPPT et des professionnels.
Les besoins du secteur sont importants. A l'horizon 2000, il faudra près de 11.400 chauffeurs de transport en commun, 6.500 chauffeurs de transport marchan-dises, ainsi que 3.300 moniteurs d'auto-école. Dans le cadre déjà de la formation-adaptation, l'OFPPT a formé plus de 150 techniciens conducteurs routiers voyageurs et marchandises pour le compte des entreprises et a perfectionné plus de 450 salariés dans ces métiers.

Fatima MOSSADEQ

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc