×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Une exposition de toupies et cerfs-volants japonais

Par L'Economiste | Edition N°:896 Le 16/11/2000 | Partager

. La salle culturelle de l'Ambassade du Japon abrite l'événement jusqu'au 21 novembreL'artisanat japonais est fortement présent dans des disciplines comme la fabrication de jouets et en particulier de toupies et cerfs-volants. Dans le but de faire découvrir au public cet artisanat, l'Ambassade du Japon à Rabat organise en collaboration avec la fondation du même pays une exposition de toupies et cerfs-volants traditionnels. Ces derniers proviennent de toutes les régions du Japon et sont créés par des maîtres-artisans. L'exposition qui a démarré lundi 13 novembre se poursuit jusqu'au mardi 21 à la salle culturelle de l'Ambassade du Japon à Rabat. Les premiers cerfs-volants auraient vu le jour en Chine il y a 2000 an environ. Ils ont été introduits au Japon à l'époque de Héian (794-1185). Depuis, ils ont connu un essor remarquable. L'exposition est l'occasion d'expliquer la qualité des matériaux employés (papier, bambou, fil de lin...). Au Japon, c'est surtout à l'occasion des fêtes et commémorations d'événements particuliers que l'on lance des cerfs-volants. On considère en effet comme de bon augure l'envol d'un cerf-volant très haut dans le ciel. Les cerfs-volants permettent également de chasser les mauvais esprits. Parmi les types qui seront exposés figurent ceux rectangulaires (Kaku-dako) qui sont des typiques d'Edo (Tokyo). Ils sont largement répandus aux quatre coins du pays et certains ont pris des formes originales. Il y a aussi des cerfs-volants hexagones (Rokkaku-dako) que l'on peut plier en leur ôtant leur arête verticale. En ce qui concerne les toupies japonaises, elles sont originaires de Chine et de Corée. Introduites au Japon il y a 1.200 ans environ, les toupies étaient réservées aux nobles. Ce divertissement s'est répondu progressivement parmi les classes populaires. Les toupies peuvent être classées en plusieurs catégories. Les toupies que l'on fait tourner entre le pouce et l'index (Hinéri-goma), sont les plus simples à manier. Les toupies à frotter (Momi-goma), on les fait tourner en frottant leur tige entre les deux mains. Il existe aussi d'autres à fil tiré (Itohiki-goma) qui sont propulsées par un fil qui s'enroule sur leur partie supérieure. Ces dernières sont plus au moins familières au Maroc.F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc