×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Une exposition de nu «dénudé» à Casablanca

    Par L'Economiste | Edition N°:2431 Le 27/12/2006 | Partager

    La faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca abrite jusqu’au 31 décembre une exposition originale de Saïd Bouftass, sur le thème: «Le corps dans tous ses états». L’artiste peintre présente vingt tableaux de deux mètres sur un mètre quatre vingt représentant des corps humains écorchés, dénudés de leur peau. «Le nu étant tabou au Maroc, j’ai entrepris de le dénuder, ce qui confère à mes tableaux un statut scientifique, anatomique, médical et donc acceptable», explique l’artiste, diplômé de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris, titulaire d’une maîtrise d’arts plastiques et docteur en esthétique, technologie et création artistique et photographie à l’Université Paris-VIII. L’exposition revêt donc un caractère scientifique et non pas seulement artistique. L’objectif est de ramener le spectateur à sa propre corporalité et de l’inciter à voir ce qu’il y a d’unique dans un corps. Si Saïd Bouftass a peint des œuvres aussi grandes, c’est pour montrer son intérêt et sa passion pour le corps. «Il existe 5 milliards de corps humains sur Terre, et chacun d’eux est unique, ce qui est extraordinaire et miraculeux», assure-t-il. C’est également pour que son corps participe à l’acte pictural à travers un effort physique. «Je voulais créer un corps à corps, un combat acharné entre le corps qui peint et celui représenté sur la toile», indique-t-il. De sa passion, il pourrait parler pendant des heures. Toutes ses activités artistiques (peinture, sculpture, réalisation de bandes dessinées et dessins animés…) tournent autour de ce thème. Dès janvier prochain, il va commencer à préparer une autre exposition intitulée «portrait et autoportrait ». Il envisage de peindre des visages qui l’interpellent. D’ores et déjà, une dizaine de personnes lui ont donné leur accord. Sa future exposition est prévue dans une année et aura pour but encore une fois de faire réfléchir sur le visage humain, dont le regard est insaisissable. N. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc