×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Une expo à Marrakech pour démocratiser l’art

    Par L'Economiste | Edition N°:3420 Le 09/12/2010 | Partager

    . Sept cents tableaux au Ball Room du Pacha . Des artistes connus, d’autres émergents L’art à des prix accessibles! C’est ce que propose l’association «L’Art de donner», qui organise, jusqu’au 13 décembre au Ball Room du Pacha à Marrakech, une exposition de 700 tableaux (d’une taille moyenne de 30 cm sur 30), au prix unitaire unique de 3.000 DH. Cette exposition, qui a démarré hier 8 décembre, réunit près de 70 artistes. Chacun a participé avec une dizaine d’œuvres. La majorité sont connus et confirmés. Il s’agit notamment de Malika Agueznay, Arnold Florence, Mounat Charrat, Amine Demnati, Bouchta El Hayani, Wafa Mezouar, Mohamed Nabili, Nawal Sekkat, Ahlam Lemseffer, Hassan Echaïr, Rahoul Abderrahman, Abderrahmane Ouardane, Mohamed Mourabiti…Ils exposent aux côtés d’artistes émergents mais talentueux que les organisateurs ont dénichés aux quatre coins du pays. «L’idée est de permettre à des amateurs d’art d’acquérir à un prix accessible des œuvres d’art originales, qui coûtent habituellement beaucoup plus cher. Pour nous, c’est également l’occasion de faire cohabiter dans un même espace des artistes confirmés avec des débutants», nous a confié Amine Boushaba, cofondateur de l’association «L’art de donner». Avec Sophia Alami et Dima Lamrani, le rédacteur en chef d’Atlantic Radio a mis sur pied cette association, qui promet encore beaucoup d’expositions similaires à l’avenir. «Les artistes sollicités ont tous accepté de se joindre à nous. Ils ont adhéré spontanément à cette initiative», indique-t-il.Une première exposition s’était tenue en mai dernier à Casablanca et avait vu la participation d’une soixantaine d’artistes, avec près de 600 œuvres. «La totalité des toiles a été vendue en trois jours à peine», fait remarquer le journaliste animateur. Vu ce premier succès, les fondateurs de l’association, tous trois férus d’art, ont décidé de pérenniser l’évènement. L’association promet donc dorénavant deux expositions annuelles: l’une en mai à Casablanca et l’autre en décembre dans différentes villes. Le même système sera pratiqué, à savoir la mise à disposition du public d’œuvres au prix unique de 3.000 DH. Cette année, Marrakech a été choisie tout naturellement en raison de la forte concentration d’artistes dans cette cité. Les artistes participants perçoivent pour chaque œuvre vendue 50% du prix de vente. Les 50% restants sont offerts à des œuvres caritatives, une fois les frais d’exploitation et d’organisation prélevés. Ainsi, lors de l’exposition de mai dernier, une enveloppe de 210.000 DH avait été attribuée à la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance. Les bénéfices collectés au titre de la présente exposition de Marrakech iront cette fois à «Bénévoles sans frontières», une association qui finance des opérations de cœur pour les enfants au sud du Maroc.Voilà donc une expo à ne pas rater! Nadia BELKHAYAT

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc