×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    Une école euro-arabe de gestion à Grenade

    Par L'Economiste | Edition N°:156 Le 01/12/1994 | Partager

    Une école de gestion sera opérationnelle à Grenade en automne de l'année prochaine. Arabes et Européens pourront y recevoir une formation supérieure.

    Une école de gestion, financée principalement par une subvention de 8,3 millions d'Ecus accordée par la Commission Européenne et par un cofinancement espagnol, sera érigée à Grenade et ouvrira ses portes à l'automne 1995. En outre, dès le printemps 1995, un premier programme destiné spécifiquement aux jeunes dirigeants d'entreprises palestiniens sera disponible. La création d'une telle institution entre dans le cadre "des efforts de la Communauté Européenne pour le développement des pays du Bassin méditerranéen, et du renforcement des relations Nord-Sud", note un expert européen. La semaine culturelle "Regard sur l'Europe", qui vient de se dérouler il y a quelques jours, s'inspire de cette volonté.

    Dans ce même contexte a eu lieu le 24 novembre dernier à Rabat la présentation de l'EAMS, Euro-Arab Management School, par des experts de la Communauté Européenne. Lors de leurs interventions, ces derniers ont mis en exergue l'apport de leurs partenaires qui seront de nationalités différentes. En principe ceux-ci peuvent correspondre à des organisations impliquées dans la formation et le développement du management. De telles organisations ressortent des écoles de commerce, les départements universitaires, les cabinets de consultants qui offrent de la formation en management, des entreprises privées ou publiques, des fondations...

    En fait, l'ensemble de ces partenaires vont constituer un réseau d'institutions spécialisées dans la formation en gestion des entreprises dans le Monde arabe et en Europe. Ce réseau va être animé par l'EAMS. "Un tel réseau, explique M. Max BOISOT(1), nous permettra de faire évoluer notre curriculum vitae, car le matériel pédagogique utilisé ressort de plusieurs recherches élaborées étroitement avec les différents partenaires pour créer en commun de nouvelles spécialisations". Ainsi il est prévu la formation de formateurs appartenant aux institutions arabes et européennes, qui feront partie du réseau. Par ailleurs, l'EAMS envisage la mise au point de programmes de formation à la gestion des entreprises qui seront mis à la disposition des institutions membres du réseau. Sera mis en place notamment un diplôme régional qui sera octroyé au sein des pays participants. La possibilité de gérer un réseau de plusieurs partenaires de pays différents reste cependant sujette à des interrogations. Dans ce contexte, l'EAMS souhaite s'investir dans un "dialogue stratégique" avec un nombre limité de partenaires institutionnels, "deux ou trois de chaque pays arabe ou européen", précise M. Boisot. L'EAMS fournira aux diplômés arabes et européens des enseignements du 3ème cycle en gestion des entreprises. Elle envisage ainsi la formation de managers internationaux qui seront formés à Grenade, mais qui devront passer des stages dans d'autres pays. "La période de la formation sera réparties entre plusieurs pays, mais les deux tiers de la formation doivent se dérouler à Grenade", ajoute M. Boisot. Bref, pour les étudiants marocains cherchant à poursuivre leurs études en Europe, et en particulier à Grenade, l'accès pour l'EAMS est tributaire d'une sélection. Une participation aux frais d'études est obligatoire.

    Hicham RAÏQ.

    (1) M. Max Boisot est membre de la European Foundation for Management Development.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc