×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Une couverture sociale pour le monde agricole

    Par L'Economiste | Edition N°:324 Le 02/04/1998 | Partager

    Le SAM 98 a été aussi l'occasion de promouvoir des systèmes de prévoyance sociale auprès des professionnels de l'agriculture. D'ailleurs, une convention a déjà été signée entre l'APEFEL et la MCMA (Mutuelle Centrale Marocaine d'Assurances) depuis près d'un an. Objectif: permettre aux producteurs de fruits et légumes, aux membres de leur famille et à leurs employés de bénéficier d'un package comportant trois produits. D'autres associations ont aussi franchi le pas. Côté information, des simulations présentées au SAM 98 sur le système de prévoyance sont venues compléter les campagnes de sensibilisation menées sur le terrain. De plus, des cartes d'adhésion ont été créées pour permettre aux associations agricoles et para-agricoles d'adhérer à la convention.
    Pour M. Taquie-Dine Cherradi, président de la Commission Socio-Economique à l'APEFEL, "ce système de couverture sociale est une première dans le monde agricole au Maroc". Selon lui, "il permet à l'agriculteur, non seulement d'épargner et préparer sa retraite et sa relève, mais aussi de maintenir les populations rurales dans leur milieu d'origine".

    A noter que trois garanties sont proposées. Il s'agit de l'assurance-maladie-maternité qui prévoit le remboursement des frais médicaux, pharmaceutiques, d'hospitalisation ou d'intervention chirurgicale engagés suite à une maladie ou à un accident. La cotisation s'élève à 900 DH par an. Les taux de remboursement sont de 80% et le plafond annuel est de 25.000 DH par personne.
    Le décès-invalidité, deuxième produit du package, garantit le paiement d'une indemnité en cas de décès aux bénéficiaires désignés ou d'un capital à l'assuré, lui-même, en cas d'invalidité totale et définitive. Le capital assuré varie de 50.000 à 400.000 DH.
    Enfin, l'épargne retraite est constituée par des cotisations mensuelles ou des apports exceptionnels. Les dépôts permettent de pré-voir la retraite sous forme de capital ou de rentes. Ici, chaque affilié choisit librement le montant de sa contribution à partir de 1.200 DH par an.
    Les souscriptions sont entrées en vigueur depuis le mois d'octobre 1997. Les premiers remboursements des dossiers "maladie-maternité" ont commencé en janvier 1998. Parallèlement à ce package, une seconde convention APEFEL/MCMA vient d'être étudiée et concerne cette fois-ci l'incendie et les intempéries.

    Meriem OUDGHIRI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc