×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Une boulangerie à risques?

Par L'Economiste | Edition N°:2167 Le 08/12/2005 | Partager

. Un four à gasoil dans la mezzanine d’une résidence . Les représentants de l’autorité se rejettent la responsabilitéUne boulangerie, installée au rez-de-chaussée de la résidence Ibrahim Al Jarrah au quartier Bourgogne, utilise un four à gasoil et travaille 24h/24 dans une mezzanine construite illégalement à 100%. Les habitants s’organisent pour dénoncer ce qu’ils qualifient de violations flagrantes de la loi, notamment sur la protection civile et du nouveau cahier des charges des ministères de l’Intérieur et du Commerce sur cette activité. Plusieurs commissions de la wilaya du Grand Casablanca ont relevé ces infractions et fermé la boulangerie en 2003, vu les dangers encourus par les habitants. Elle a rouvert avec l’engagement de ne plus utiliser le gasoil et respecter les horaires du travail. Elle a récidivé depuis 3 mois. Plusieurs plaintes ont été alors introduites par les habitants à la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa et des commissions administratives ont effectué des contrôles sur place et relevé toutes ces violations. Deux mises en demeure ont été envoyées à cette boulangerie, qui ne les respecte toujours pas. Contacté par L’Economiste, le chef de cabinet du gouverneur des arrondissements de Casablanca-Anfa affirme que «le gouverneur n’est pas disponible». Il lui confie tout de même que «les agents de la division économique se sont déplacés le 6 novembre 2005 pour la fermeture de ladite boulangerie pour non-respect des consignes des deux mises en demeure qui lui ont été assignées récemment». Il n’en est rien après vérification sur place. Les multiples engagements du propriétaire de ne pas utiliser le gasoil et de respecter les horaires de travail ne sont toujours pas suivis. Le dossier des engagements du propriétaire et les interdictions dont la boulangerie fait l’objet ont été présentés à la préfecture. L’autorisation qui lui est délivrée précise d’ailleurs l’utilisation d’un four électrique. Paradoxalement, le responsable du service économique de la préfecture, qui a organisé les contrôles sur place à la boulangerie, passe sous silence l’utilisation du gasoil. Ce dernier renvoie la balle au chef de district du 7e arrondissement et au président de l’arrondissement d’Anfa. Les contrôles effectués relèvent bel et bien l’existence d’un four à gasoil dans la mezzanine, le non-respect des conditions d’hygiène, la construction illégale de la mezzanine et l’existence d’une cheminée dans cette même mezzanine. Un premier incident de fuites de gasoil s’est déclaré sans que les autorités locales daignent bouger le petit doigt. La majorité des habitants souffrent de maladies respiratoires graves à cause des fumées noirâtres qui se dégagent directement de la mezzanine et des conduits d’évacuation des eaux usées des habitations. Qui s’en soucie?M. Ak.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc