×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Agenda

    Une bibliothèque au TPI de Casablanca-Anfa

    Par L'Economiste | Edition N°:284 Le 12/06/1997 | Partager

    Mieux vaut tard que jamais. Le tribunal de première instance de Casablanca-Anfa vient de se doter d'une bibliothèque. Il s'agit de la première du genre au Maroc. Les autres juridictions vont suivre, est-il signalé.
    "Cette action figure dans le cadre d'un processus de formation qui a débuté il y a deux ans. Elle permettra une meilleure adaptation de la magistrature à l'évolution et aux mutations économiques et sociales et à l'ouverture sur le monde extérieur", affirme M. Abderrahmane Amalou, ministre de la Justice lors de l'inauguration qui a eu lieu le 6 juin. Le rapprochement de la justice des justiciables passe nécessairement par l'amélioration constante du niveau intellectuel des magistrats, ajoute-t-il.
    Cette bibliothèque, qui aura coûté 250.000 DH, abrite quelque 3.600 ouvrages. Elle comprend aussi d'anciens livres repris dans les archives du tribunal. "Nous disposons d'ouvrages reliés datant de 1828", indique le responsable de la bibliothèque.
    Cette "banque de données" renferme ainsi des informations juridiques, législatives, réglementaires et jurisprudentielles avec parfois des comparaisons entre les pays. "Ainsi, les magistrats et les avocats, notamment, peuvent effectuer des recherches poussées et vérifier aussi des textes au sein même du tribunal, sans avoir à se déplacer", explique Me Mouhsine, substitut du procureur de Sa Majesté.
    La bibliothèque bénéficie d'une touche de modernité: elle est connectée sur Internet. Elle a été donc équipée d'un poste d'ordinateur.
    "Cette connexion permettra aux utilisateurs de consulter les banques de données disponibles sur le réseau", indique M. Abdelkrim Chekri, de la Direction de l'Administration Générale et du Personnel au Ministère de la Justice.
    Pour l'heure, les magistrats sont assistés par un moniteur. "Une fois initiés, ils pourront l'utiliser eux-mêmes", ajoute M. Chekri. L'accès à cette bibliothèque est interdit au public. Seul le personnel du tribunal peut donc consulter ses ouvrages.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc