×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Agenda

Un séminaire sur le transport des matières dangereuses en Septembre

Par L'Economiste | Edition N°:42 Le 13/08/1992 | Partager

Afin d'assurer une meilleure compréhension du transport des matières dangereuses et de protéger les hommes, les biens et l'environnement, l'IMEC organise une journée nationale du transport des matières dangereuses, ainsi qu'un stage de formation pour le transport de ces matières.

L'IMEC organise en collaboration avec des ministères intéressés une journée nationale de transport des matières dangereuses le 28 Septembre. L'Institut organisera également un stage de formation sur le transport des matières dangereuses par voie aérienne du 29 Septembre au 2 Octobre prochains. Ce stage, selon les organisateurs, a pour but de permettre aux participants débutants de savoir utiliser le manuel de la Réglementation IATA/OACI et de savoir comment déclarer et réaliser une expédition d'une marchandise dangereuse par voie aérienne. Les thèmes qui seront traités lors de cette journée auront trait à la classification des matières dangereuses selon le Comité des Experts ONU (IMEC). Il s'agira également des emballages correspondants et leur homologation (IMEC), le transport des produits pétroliers (SAMIR), le transport des gaz (Ministère de l'Energie). Les débats tourneront autour des différents modes de transport et leur particularité dans le domaine routier (ONT), ferroviaire (ONCF), maritime (COMANAV) et aérien (RAM), ainsi qu'autour de l'intervention en cas d'accident (Sapeurs pompiers).
Les matières dangereuses sont en majorité des produits de l'industrie des explosifs, de l'industrie chimique et de l'industrie pharmaceutique. Selon le type de danger, les matières dangereuses sont divisées en classes, divisions et subdivisions. Ce classement est légèrement différent selon les règlements, codes, prescriptions ou recommandations que l'on consulte: l'ONU, l'IMCO/IMDG (Organisation Maritime Internationale), RID (Réglementation Internationale de Transport des Matières Dangereuses par Rail) et ADR (Accord Européen relatif au transport des Matières dangereuses par voie routière).
Quelle que soit la réglementation, l'objectif essentiel est la nécessité d'assurer la protection des personnes, des biens et de l'environnement. Le deuxième objectif est de faciliter le transport et donc les échanges.
Pour toutes ces réglementations, deux obligations essentielles sont mises en avant. Il s'agit, tout d'abord, de l'homologation ou certification de l'emballage. Il s'agit ensuite de la formation de tous les opérateurs. Pour ces deux obligations, les autorités gouverne-mentales ont désigné l'IMEC.
Le transport des matières dangereuses par voie aérienne, en dépit d'une grande amélioration, souffre d'un certain nombre de problèmes relatifs à la sécurité. Certaines faiblesses restent donc à combler.
Ainsi, l'acheminement des matières dangereuses du dépôt de l'usine à l'aéroport utilise le rail, la route, la mer ou les trois à la fois. Les personnes qui interviennent à ces niveaux ne sont ni informées ni averties des risques du danger.
La conséquence est simple à imaginer lorsque les marchandises sont renversées ou que des matières dangereuses incompatibles sont entreposées côte à côte.
Autre faiblesse, la procédure d'homologation qui nécessite la présentation à l'Institut habilité de 5 ou 8 échantillons pour les essais. Lorsque l'expéditeur doit envoyer un seul colis, il reste réfractaire aux exigences de la réglementation. Il contourne cette dernière en présentant sa marchandise aux "colis postaux" en prenant la précaution de ne pas déclarer la mention "matière dangereuse". Dans ce cas, le colis se retrouve dans l'avion sans aucune précaution car il n'est pas étiquetté.

M.O.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc