×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Un nouveau gasoil mis au point au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:11 Le 09/01/1992 | Partager

Un nouveau gasoil enrichi d'un additif auxiliaire de combustion est commercialisé depuis peu par Somepi. Après le super sans plomb, c'est le deuxième carburant écologique. Le Maroc s'aligne peu à peu sur les normes écologiques européennes sans perturber les unités de production, les circuits de distribution des carburants, et même sans répercussions sur les prix.


LA Somepi commercialise depuis près de deux mois un nouveau gasoil. En fait, il s'agit d'un mélange de gasoil avec un additif possédant un certain nombre de propriétés. Cet additif a été créé par la société marocaine Axco.
L'additif Axco Diesel est un auxiliaire de combustion pour moteur diesel. Il assure notamment une amélioration de la combustion, une protection du moteur et une diminution de la pollution et des consommations de combustibles et lubrifiants. Il a été spécialement conçu pour apporter des améliorations aux problèmes de propriété des circuits, de protection des organes et du rendement des moteurs.
La Somepi achète donc le gasoil de la raffinerie et le mélange ensuite à cet additif. Le produit résultant, le gasoil plus peut être utilisé dans tout moteur diesel la Somepi vend même l'additif à part, à toute personne ou à toute autre station d'essence. Il est disponible en flacons, bidons et tonnelets. L'acheteur peut procéder lui même au mélange, en respectant toutefois les proportions de dosage, et obtenir ainsi du gasoil plus. L'Axco Diesel peut sans être altéré, subir de longues périodes de stockage même dans des conditions difficiles de température.

Au Maroc, le rajout de tout additif aux produits pétroliers est soumis à l'accord préalable du ministère de l'Energie et des Mines. La Somepi a obtenu ainsi l'autorisation de commercialiser le gazoil plus sans toutefois augmenter le prix. Le coût de l'additif est ainsi supporté par la Somepi. Selon ses responsables "c'est un produit amélioré au même prix". Cette innovation n'arrange pas la situation financière des distributeurs de carburants, l'achat des carburants de la raffinerie se fait au comptant alors qu'un crédit de 30 jours est accordé aux entreprises de distribution de carburants. Mais les frais d'escompte coûtant très chers remarque le directeur de la Somepi. Il affirme que "les marges des produits pétroliers n'ont pas bougé depuis 1986 et sont à revoir".
Les entreprises du secteur pétrolier semblent connaître certaines difficultés au niveau de leur trésorerie. Pour la Somepi, les difficultés ont pour causes essentielles l'augmentation des taux d'intérêt et des taux des obligations cautionnées, et la réduction de la durée du crédit douane de 120 à 60 jours (délai de paiement des obligations cautionnées).
Toute une campagne publicitaire est lancée pour le gasoil plus et l'additif Axco Diesel. Les supports utilisés sont divers: télévision, radio, journaux, posters dépliants. Le Directeur Général de la Somepi qualifie cette publicité "d'intelligente sans trop de tapage mais avec plus d'efficacité". Un autre carburant écologique avait été introduit il y a quelques mois au Maroc. Il s'agit du supercarburant sous plomb qui posait des problèmes différents.

"Le supercarburant sans plomb" a été commercialisé pour la première fois aux Etats Unis. C'est une essence exempte de plomb possédant un indice d'octane de 95 au Maroc, tout comme le supercarburant. Il n'entraîne donc aucune diminution du rendement du moteur. Le supercarburant sans plomb ne peut être utilisé que dans les véhicules spécialement adaptés à son usage. Ces véhicules doivent être équipés d'un pot d'échappement catalytique et d'un moteur conçu pour recevoir ce nouveau carburant. Un utilisation par erreur de l'essence sans plomb dans un moteur non adapté à ce carburant n'a pas de conséquence immédiate sur la vie de ce moteur. Cependant, l'usage répétitif de l'essence sans plomb peut entraîner des dommage. Ainsi tout véhicule équipé d'un pot d'échappement catalytique doit obligatoirement utiliser l'essence sans plomb, certains véhicules à pot d'échappement "conventionnel", peuvent utiliser le super sans plomb.
Il faut noter que le super sans plomb peut être aussi utilisé dans un moteur à deux temps (vélomoteurs, tondeuses à gazon, moteurs hors-bord,...).
Depuis près de 2 ans les moteurs sont conçus, au Maroc, pour recevoir ce type de carburant. La première station d'essence l'ayant commercialisé est la station 2001 de la Société Mobil à Casablanca en Mai 1991.

Nabil CHAKOR

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc