×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Un nouveau bâtonnier à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:2167 Le 08/12/2005 | Partager

. Abdellah Dermich remporte les élections dans une ambiance de fête. Taux de participation: 79%Sans grande surprise, Me Abdellah Dermich a été élu bâtonnier de l’ordre des avocats de Casablanca. Il succède ainsi à Me Mouloud Betache, en remportant les élections avec 1.246 voix contre 701 pour son adversaire Abdellatif Bouachrine. Quant au nombre des électeurs inscrits sur la liste électorale, il a atteint 2.644.A noter que les élections du conseil de l’ordre commence aujourd’hui. Il est constitué de 21 membres dont la présidence incombe au bâtonnier tandis que la vice-présidence revient à son prédécesseur. C’est au tribunal de 1re instance d’Anfa que la messe électorale s’est tenue. Les élections professionnelles de 2006-2008 se sont déroulées en deux phases. Au premier tour, tenu le 5 décembre, six candidats figuraient sur la liste. Parmi ces derniers, Maître Abdellatif Bouachrine qui était, lors du second tour du 6 décembre, l’unique adversaire de Abdellah Dermich. Les autres prétendants, notamment Mohamed El Fassi, Taher Mouafik, Abdel Ilah Abou Ibadilah et Abdellah Hamli, se sont désistés. A préciser tout de même qu’aucun des six candidats n’avait obtenu, lors du premier tour, le nombre de voix exigées pour passer au second. Selon un ténor du barreau casablancais «Abdellah Dermich s’est appuyé sur les piliers de la profession alors que la base électorale de Abdellatif Bouachrine comptait surtout sur les jeunes avocats». Le choix de ce dernier s’est avéré «une erreur stratégique», selon les termes de notre interlocuteur. Une analyse qui, à notre sens, ne devrait pas être interprété comme une confrontation entre deux clans: passéiste et futuriste. Au contraire, les avocats casablancais ont fait leur choix dans une ambiance particulièrement détendue. Quant au déroulement des élections, il a respecté tous les critères de transparence. En effet, lors du dépouillement public des bulletins de vote, un silence paroissial avait envahi la salle n°1 du tribunal. Un écran géant où figurait les portraits des deux candidats était suspendu au-dessus des assesseurs. L’assistance, à bout de souffle, suivait attentivement le comptage des voix. Vers 20h30, la salle était en pleine effervescence. Les avocats, tels des supporters du 11 national, scandaient d’une seule voix le nom du vainqueur. Certaines de leurs consœurs ont, par la même occasion, lancé des youyous. Une première pour des élections, qui se déroulent dans l’enceinte d’un tribunal. Ce genre d’élection, très surprenante pour ce corps professionnel, ne manquait cependant pas de fraîcheur et de jeunesse. Faiçal FAQUIHI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc