×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:3383 Le 14/10/2010 | Partager

. Le volcan islandais Eyjafjöll inspire un parfumLa créatrice islandaise Sigrun Lilja Gudjonsdottir, propriétaire de la société Gydja Collection, a décidé de créer un parfum portant le nom du volcan islandais Eyjafjöll. "Lorsque l'Eyjafjöll est entré en éruption, j'ai soudain eu l'idée d'amener la puissance de la nature islandaise jusque dans les foyers et l'idée d'utiliser l'eau du glacier comme ingrédient pour un parfum en a découlé", a-t-elle expliqué. Quelques semaines plus tard, elle créait la fragrance. Produit à Grasse, en France, le parfum à la senteur citronnée est par la suite conditionné dans des petits flacons cubiques auquel un morceau de lave est attaché. La senteur appelée EFJ Eyjafjöll sera commercialisée en Islande à la mi-novembre et sera rapidement mise en vente à l'étranger. . Les chiens aussi pessimistes ou optimistesDes chercheurs britanniques auraient découvert que, tout comme un humain, un chien pourrait être soit optimiste soit pessimiste. Pour parvenir à cette conclusion, des scientifiques ont placé des chiens dans une pièce et ont mis dans un côté de la pièce des bols contenant de la nourriture et de l’autre côté des bols vides. Après que les animaux aient identifié les bols, ils les ont alors placés à un endroit «neutre» au milieu des deux côtés. Les chercheurs ont alors pu constater que certains chiens se mettaient à courir vers les bols espérant y trouver de la nourriture. D’autres plus pessimistes hésitaient ou courraient beaucoup plus lentement vers les bols. Les scientifiques ont ainsi étudié le comportement de 24 chiens dans deux centres animaliers différents. Ils ont également pu découvrir que leur tempérament pouvait être lié à l’absence de leur propriétaire. . Née dans un hôtel, elle est invitée à vieA Dubaï, une jeune femme russe a dû accoucher dans le hall de son hôtel. Enceinte de huit mois, elle n'a pas eu le temps d'être prise en charge par les secours, ni de se rendre par ses propres moyens à l'hôpital le plus proche. Conséquence, c'est le personnel de l'hôtel 4 étoiles qui a donc dû l'aider à donner naissance à une petite fille. Très ému par la situation et le fait qu'un bébé naisse dans son établissement, le patron du palace a promis que la fillette pourrait revenir gratuitement, et ce tout au long de sa vie, dans son hôtel.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc