×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:3377 Le 06/10/2010 | Partager

. Une grenouille dans une bouteille de vinIsolde Beesley est une cliente fidèle du supermarché Asda, situé à Liecestershire, en Grande-Bretagne. Récemment, elle ouvre une bouteille de vin blanc espagnol, achetée dans l'enseigne, pour une réunion de famille. Seulement, au moment de servir un verre durant le repas, une grenouille tombe de la bouteille! Après avoir tout de même bu quelques verres, elle se plaint au supermarché suite à des maux d'estomac. Interrogée par le magazine Decanter, Isolde Beesley explique avoir aujourd'hui engagé un avocat afin d'attaquer la chaîne de supermarché où elle a acheté la bouteille en décembre dernier, pour 3,58 livres (environ 4,10 euros). De son côté, le porte-parole d'Asda explique n'avoir trouvé aucune anomalie dans le processus de mise en bouteille.. Un prêtre bénit chats, chiens, rats...Dimanche après-midi, rue de France, l’église était bondée, les maîtres et maîtresses étaient venus avec leurs animaux. Le prêtre a prononcé son homélie dans un concert d’aboiements et de ronronnements! Il a souhaité «la bienvenue à tous ces amis à deux et à quatre pattes», selon Nice Matin. Ainsi, dans la nef, on pouvait apercevoir : trois yorkshires, une chienne mélange de spitz et de chihuahua, un sharpie, un perroquet du Gabon... D’après ce journal, il y avait aussi: deux rats, des chats et un furet... Et le prêtre de conclure: «les difficultés arrivent mais nous sommes encore des nantis. Sachons partager avec nos frères humains et animaux». Selon ce prêtre, «ce serait une tradition que l’Eglise aurait toujours faite».. Il allume un joint dans le ParlementUn défenseur du cannabis a allumé un joint au sein du Parlement canadien sous les yeux des députés et des ministres qui débattaient. Il n'a été interrompu par les agents de sécurité qu'après en avoir tiré sept ou huit bouffées. Samuel Mellace, qui se trouvait dans les tribunes réservées au public, a agi pour demander un assouplissement du Règlement sur l'accès à la marijuana à des fins médicales, en vertu duquel 4.000 Canadiens peuvent fumer cette drogue douce en toute légalité.A sa sortie de l'édifice, il a demandé au gouvernement canadien de permettre la consommation de produits dérivés du cannabis, tels les crèmes ou les gâteaux, à des fins médicales.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc