×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2761 Le 22/04/2008 | Partager

. Les «seniors» au pouvoir à la TV allemandeUne équipe de retraités de la télévision allemande, âgés en moyenne de 70 ans, a repris du service lundi 21 avril pour présenter le magazine matinal de la chaîne publique ARD, dans le cadre d’une semaine thématique consacrée au vieillissement de la population. Point d’orgue de l’émission, les prévisions météo ont été présentées, à grand renfort de moyens informatiques modernes, par une «mamie» de 77 ans, qui fut la première «Madame météo» de la télé allemande en 1954. Après le flash d’information, présenté par un «vétéran» de 71 ans, les lève-tôt ont pu suivre une rubrique sur la sexualité des seniors, présentée par une sexagénaire, avant de rendre les clefs du studio aux habituels trentenaires et quadragénaires qui présentent l’émission. Cette initiative était organisée par l’ARD au premier jour d’une semaine thématique qu’elle consacre aux conséquences du changement démographique, avec une série de documentaires et d’émissions qu’elle a regroupés sous le titre «Du temps en plus pour la vie, les chances d’une société vieillissante».. Opération de frime du prince William L’armée britannique a dû défendre dimanche dernier son tout nouveau pilote, le prince William, assurant que son utilisation d’un hélicoptère de l’armée pour aller atterrir dans le jardin de son amie faisait partie d’un entraînement. Le prince William, deuxième dans l’ordre de succession à la couronne britannique, a fait atterrir le 3 avril son impressionnant Chinook, un hélicoptère de transport lourd, dans le jardin jouxtant le domicile des parents de Kate Middleton. Répondant aux interrogations de la presse dominicale se demandant si cet atterrissage était compris dans le budget de l’armée, le ministère britannique de la Défense a assuré qu’il relevait de «pratiques de routine consistant à atterrir dans des espaces restreints, un aspect vital de l’entraînement» des pilotes d’hélicoptères. William, 25 ans, a effectué l’atterrissage avant de redécoller au bout de quelques secondes, sous les yeux admiratifs de sa petite amie, selon le tabloïde News of the World, qui dénonce une «opération de frime». . Jeanne d’Arc «décapitée» Une statue en cire de Jeanne d’Arc, l’héroïne française brûlée vive à Rouen par les Anglais en 1431, a été décapitée mercredi dernier dans un musée de la ville par un visiteur qui a pu prendre la fuite. Une fois entré dans le bâtiment, l’homme d’une quarantaine d’années a arraché la main d’un garde armé en cire, avant de décapiter la statue de Jeanne d’Arc d’un coup de hallebarde. Prévenu par l’alarme, le directeur du musée, Alain Préaux, s’est précipité au sous-sol mais a été bousculé par le «meurtrier» qui a pu fuir avec une quarantaine de CD servant à l’animation du musée. Choqué et légèrement blessé au genou, Préaux a indiqué avoir porté plainte pour «vol, dégradation et violences» et prévenu les musées consacrés à Jeanne d’Arc dans les hauts lieux de son histoire, Orléans, Donrémy et Chinon, «pour qu’ils fassent attention». La statue de la bergère qui voulait «bouter les Anglais hors de France» a été provisoirement coiffée d’une tête... de jeune Anglaise, empruntée à un autre mannequin du musée par la direction qui souhaitait éviter de choquer les visiteurs en laissant la représentation de Jeanne d’Arc décapitée.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc