×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2704 Le 31/01/2008 | Partager

. Dangereux, le jogging à MexicoL’ambassadrice des Pays-Bas à Mexico, Cornelia Minderhuld, a été agressée mardi dernier par des voleurs qui lui ont dérobé une montre de luxe alors qu’elle faisait son jogging près de sa résidence, dans un quartier chic de Mexico, selon l’ambassade des Pays-Bas. «Oui, elle a bien été agressée», s’est bornée à déclarer l’attachée de presse de la représentation diplomatique, Janneke De Geus. Deux hommes lui ont volé la montre en or qu’elle avait au poignet, d’une valeur de 15.000 dollars, et la police a aussitôt dépêché des unités sur place pour traquer les malfaiteurs, en vain.. Juges et avocats priés d’apporter leur papier toilette Les juges, procureurs, greffiers et autres employés du palais de justice de Bruges, dans le nord-ouest de la Belgique, sont priés depuis mardi dernier d’apporter leur propre papier toilette en raison d’un problème avec un fournisseur, a-t-on appris auprès du gouvernement belge. «Cela semble un problème mineur, mais c’est en fait une question importante. Le service public de la justice, qui condamne les gens qui ne paient pas leurs factures, est lui-même coupable du même agissement», a expliqué Leo De Bock, porte-parole du ministre de la Justice, le chrétien-démocrate flamand Jo Vandeurzen. Une enquête interne a été ouverte pour déterminer pourquoi toutes les factures n’ont pas été honorées par le ministère, ce qui a entraîné le problème au palais de justice de Bruges. En attendant, le stock de papier hygiénique est presque épuisé au palais de justice de la «Venise du Nord» et, sur la porte des toilettes, une affichette met en garde sans équivoque: «Il n’y a plus de papier».. Ecraser un radar automatique coûte cherUn homme d’affaires propose aux automobilistes britanniques excédés par les milliers de radars automatiques qui surveillent leurs routes de prendre leur revanche en en écrasant un avec... un char de 17 tonnes. Bill Bailey, chef d’une entreprise de paintball située dans le sud-ouest de l’Angleterre, offre une expérience de tout-terrain un peu décalée: se promener dans une carrière à bord d’un char de type Abbott 433, au côté d’un instructeur. A ceux qui souhaiteraient finir la balade en beauté, il propose d’utiliser l’engin à chenilles pour réaliser un fantasme sans doute partagé par de nombreux automobilistes: anéantir un radar automatique. Un radar factice, en l’occurrence, spécialement conçu pour l’occasion. «Cela coûtera 100 livres (135 euros) pour une heure de char, et un supplément de 60 livres pour écraser le radar», a expliqué mardi dernier Bailey. Ça devrait être populaire parmi les automobilistes», a-t-il prédit. Bailey a également envisagé une autre tentation potentielle: tirer au canon sur le radar.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc