×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Un monde fou

    Par L'Economiste | Edition N°:2697 Le 22/01/2008 | Partager

    . Le mort se relève de son cercueilUne drôle de veillée funèbre s’est déroulée dans le petit village chilien d’Angol : un octogénaire s’est relevé de son cercueil, sous le regard effaré de ses proches qui étaient en train de le pleurer. Les membres de la famille de Feliberto Carrasco, un retraité de 81 ans, étaient convaincus que sa dernière heure avait sonné, après qu’on eût découvert son corps inanimé et froid. Sans prendre le soin d’appeler le médecin pour constater le décès, ils avaient contacté une société de pompes funèbres, avant de le parer de son plus beau costume pour l’enterrement. «Je ne pouvais pas le croire. J’ai pensé que je me trompais et j’ai fermé les yeux», raconte son neveu Pedro en relatant l’événement au quotidien Ultimas Noticias, dans son édition de dimanche dernier. «Quand je les ai rouverts, mon oncle était en train de me regarder. Je me suis mis à pleurer», poursuit-il. . Il parcourt 120 km d’autoroute à contresensUn septuagénaire a semé la panique dans la nuit de samedi à dimanche derniers sur l’Autoroute du Soleil en parcourant à contresens 120 km de la principale autoroute du nord de l’Italie, entre Bologne et Modène, a rapporté l’agence Ansa. L’automobiliste, 71 ans, désorienté et apparemment dans un état de grande confusion mentale, a pu être stoppé par des véhicules de police au terme d’une course-poursuite et de divers accrochages qui n’ont fait fort heureusement que deux blessés légers. L’homme, originaire de la province de Modène (nord de l’Italie) avait pris l’autoroute dans le mauvais sens en rentrant chez lui et ignorait même qu’il se trouvait sur celle-ci.. Le voleur transportait des millions Un Japonais interpellé près de Tokyo pour le vol de deux canettes dans un supermarché transportait l’équivalent de 60.000 euros en billets de banque. Cet homme de 53 ans a été pris samedi en train de voler deux canettes de boisson dans un magasin de Kawasaki (banlieue de Tokyo), pour une somme totale de 256 yens (1,6 euro), a raconté lundi la police. Au poste, les policiers ont trouvé que les poches du suspect étaient curieusement bombées et de surcroît cousues. Après une fouille plus approfondie, ils ont découvert 9,6 millions de yens (60.000 euros), répartis dans des sacs en plastique. Le chapardeur, qui est sans emploi et vit avec sa mère retraitée, a expliqué à la police qu’il se méfiait des banques et gardait toujours son argent sur lui.. Arrêtés pour n’avoir pas éteint leur téléphoneTrois passagers d’un vol d’Alitalia entre Milan et Bari ont été arrêtés samedi dernier à l’aéroport de Milan-Linas parce qu’ils n’avaient pas éteint leur téléphone portable alors que l’avion s’élançait pour décoller, raconte la presse italienne. Le commandant de bord, qui avait auparavant demandé par trois fois aux passagers d’éteindre leur portable, a stoppé l’avion déjà lancé à pleine vitesse sur la piste en indiquant qu’il constatait des interférences avec les instruments de navigation de l’avion. La police est montée à bord pour interpeller les trois récalcitrants repérés par le personnel de bord. Ils seront poursuivis pour «inobservation des consignes de sécurité aérienne» et risquent jusqu’à 3 mois de prison.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc