×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2648 Le 09/11/2007 | Partager

. Soutien-gorge porte-baguettes Les femmes japonaises soucieuses de protéger l’environnement pourront bientôt transporter leurs propres baguettes accrochées à leur soutien-gorge et réduire ainsi la consommation de baguettes jetables. Le fabricant de sous-vêtements pour femmes Triumph a dévoilé mercredi dernier à Tokyo un modèle de soutien-gorge dont les bonnets représentent un bol de riz et un bol de soupe miso, avec de part et d’autre une petite pochette contenant des baguettes compactes. Surnommé «My Hashi» (Mes baguettes), le sous-vêtement a été conçu pour encourager les Japonais à renoncer à utiliser les baguettes jetables en bois fournies dans les restaurants et les magasins. La société a souligné que le soutien-gorge porte-baguettes n’avait pas qu’un rôle écologique: les baguettes placées de part et d’autre des bonnets permettent de resserrer les seins en «accentuant ainsi le décolleté». . Voler les morts, ça peut rapporter grosSix anciens employés d’un crématorium allemand ont été condamnés mercredi dernier à des peines de prison avec sursis et à des amendes pour avoir volé des dents et prothèses en or sur des cadavres, amassant ainsi un butin de 130.000 euros. Les croque-morts indélicats, qui récupéraient l’or après la crémation des corps pour le revendre à un joaillier, ont été condamnés par un tribunal de Nüremberg (sud de l’Allemagne) à des peines de prison de 9 à 20 mois avec sursis et à des amendes de 5.000 à 10.000 euros. Les prévenus ont été condamnés pour «vol», et ce bien que le tribunal ait reconnu que le métal précieux pouvait être considéré comme «abandonné». Le «trouble à la paix des morts» n’a en revanche pas été retenu contre les anciens employés, qui avaient été licenciés après la révélation du scandale.. Les flics ont le droit d’être moustachusUn tribunal sud-coréen a autorisé hier un policier à conserver sa moustache alors que son administration voulait lui ordonner de raser ses bacchantes. L’officier de police, en poste dans un commissariat de Séoul, avait été suspendu pour trois mois par sa direction qui estimait la moustache non conforme au règlement. Le juge a donné raison au policier, estimant que, si le règlement exigeait du fonctionnaire qu’il soit «soigné», cela n’interdisait pas la moustache. «La cour donne raison au plaignant dans la mesure où le règlement de la police n’interdit pas les moustaches», a décidé le juge.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc