×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2407 Le 23/11/2006 | Partager

. Mobilisation générale pour un chien perdu Un chien errant piégé pendant 6 jours sur le flanc d’une montagne au Japon a déclenché une mobilisation monstre des services de secours et des médias, et son sauvetage spectaculaire, retransmis en direct à la télévision, a fait la une des journaux mercredi 22 novembre. Le chien, un bâtard couleur amande, s’est retrouvé coincé à 70 mètres de hauteur sur une structure en béton destinée à contenir les éboulements sur le flanc d’une montagne dans l’île de Shikoku. Sous l’œil de centaines de curieux et des caméras de la plupart des grandes chaînes de télévision, qui retransmettaient la scène en direct, 17 pompiers ont essayé en vain de le capturer à l’aide d’une sorte de filet à papillon géant au cours de manoeuvres très acrobatiques. Effrayé, l’animal ne s’est pas laissé faire, et les sauveteurs en ont été réduits, au bout de 4 heures, à le pousser carrément dans le vide pour le faire tomber dans un filet. Sous les applaudissements de la foule. Le chien, qui a été transporté dans un refuge pour y recevoir des soins, faisait la première page de toutes les éditions du soir des grands quotidiens.. 7 ans avec le cadavre de sa mère La police taïwanaise a découvert avec stupéfaction un homme qui vivait depuis plus de sept ans avec le cadavre de sa mère, dont il attendait la résurrection, ont rapporté mercredi les médias locaux. Lin Chun-jan, 55 ans, a expliqué aux enquêteurs abasourdis qu’il n’avait pas inhumée sa mère, car il s’attendait à la voir revenir à la vie. La défunte avait trépassé en mars 1999 à son domicile de Kuijen, selon le quotidien Liberty Times et la chaîne de télévision TVBS. Durant toute la première année qui avait suivi le décès, Lin avait absorbé avec un linge le sang qui s’épanchait du corps aujourd’hui réduit à l’état de momie.. Pas de magot pour la victime d’une farceLe maire de Los Angeles a mis son veto au versement de 2,7 millions de dollars à un pompier noir qui affirmait avoir mangé de la nourriture pour chiens après avoir été trompé par ses collègues, a-t-on appris mardi auprès de la municipalité.Antonio Villaraigosa, édile de la deuxième ville des Etats-Unis, a estimé que le pompier Tennie Pierce ne méritait pas de recevoir ces dommages et intérêts décidés par le conseil municipal il y a deux semaines. Pierce, seul Noir de sa caserne, assurait que ses collègues l’avaient harcelé en raison de la couleur de sa peau et lui avaient fait manger de la nourriture pour chiens à son insu dans un plat de pâtes bolognaise. Mais, depuis l’annonce du règlement, des photos ont fait surface montrant le pompier en train de participer à des farces identiques aux dépens d’autres collègues. «Comme la plupart des habitants de Los Angeles, je trouve ces images très perturbantes et totalement inacceptables», a affirmé le maire démocrate, en annonçant une «tolérance zéro» en matière de farces chez les pompiers de sa ville.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc