×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2370 Le 27/09/2006 | Partager

■ La chute de Thaksin était inscrite dans les astresMauvais alignement des planètes, astres défavorables: les déboires du Premier ministre renversé de Thaïlande Thaksin Shinawatra étaient prévisibles, assurent des astrologues. «J’ai consulté les étoiles l’an passé et elles m’ont dit que son gouvernement ne durerait pas», affirme Pinyo Pongcharoen, membre de l’Association astrologique de Thaïlande. Et l’infortuné Thaksin ne le désavouerait sûrement pas, lui qui avait annulé une conférence de presse hebdomadaire en novembre 2005 en invoquant un positionnement néfaste de Mercure. Pinyo ajoute: «Il n’est pas bon pour lui de revenir d’ici un bout de temps. S’il revient, il ne pourra pas faire de politique. S’il revient et décide quand même de faire de la politique, le conflit continuera». ■ Un pope pillait le tronc de son égliseUn pope orthodoxe a été arrêté le 24 septembre à Arta en Grèce pour avoir pillé le tronc de son église, selon les médias grecs de mardi. Alertés par le sacristain, les policiers ont piégé le pope indélicat en déposant dans le tronc 250 euros en billets, qu’ils ont ensuite retrouvés en sa possession. Ils avaient également dissimulé une caméra sur les lieux pour le prendre en flagrant délit. Le pope a été déféré lundi devant le parquet d’Arta, qui lui a accordé un délai pour préparer sa défense. ■ Un rat dans un sachet de pâtes Le directeur de la société Panzani, poursuivi pour «tromperie sur la marchandise» par des clients qui avaient retrouvé les restes d’un rat mort dans un paquet de pâtes en 2004, a été condamné le 25 septembre à 10.000 euros d’amende par un tribunal de Grenoble. Après la découverte du rat, l’acheteur du paquet de pâtes s’était adressé au service clientèle de Panzani qui, selon lui, l’avait traité avec «désinvolture». Son beau-père s’était alors adressé à la presse, ce qui avait entraîné un dépôt de plainte de Panzani pour «diffamation». Les deux hommes ont été relaxés lundi, mais le beau-père a été condamné à 5OO euros de dommages et intérêts pour le délit de «chantage» et à 300 euros pour les frais de justice. Le tribunal a également condamné le directeur et la société Panzani, civilement responsable, à payer 1.500 euros de dommages et intérêts au jeune homme qui avait découvert le rongeur. ■ La tondeuse qui tond toute seule L’AS Nancy-Lorraine, à la pointe du progrès, a investi dans une nouvelle tondeuse à gazon automatique qui coupe l’herbe des terrains d’entraînement sans aucune intervention humaine. Cette tondeuse à gazon dernier cri est totalement autonome: «Elle coupe deux millimètres de gazon à chaque passage et détecte toute seule quand il n’y a plus d’herbe à couper», s’enthousiasme Michel Bontemps, le responsable de l’entretien et de la maintenance du centre d’entraînement situé en forêt de Haye, sur le site Internet du club lorrain. «Nous avons installé une boucle magnétique autour du terrain qui lui permet de se déplacer sur toute la surface, poursuit Bontemps. Elle est même capable de détecter et contourner les éventuels obstacles. Au bout d’une heure, elle va automatiquement se connecter sur sa borne pour se recharger en électricité.■ Barbie aux enchères Son nom est aussi connu que celui de Madonna, mais sa longévité dépasse de loin celle de la reine de la pop. La poupée Barbie qui fait rêver les petites filles depuis 47 ans, est la star à Londres cette semaine d’une vente aux enchères de premier plan. L’éternelle idole de celluloïd doit gravir la scène de la maison Christie’s le 26 septembre à Londres, pour une vente de ce qui est considéré comme la principale collection privée de poupées Barbie au monde. «Il doit y avoir entre 3.500 et 4.000 poupées», évalue l’expert en poupées Daniel Agnew, responsable du secteur des ours en peluche à Christie’s. «J’ai arrêté de compter en route et personne d’autre ne s’est porté volontaire». La collection constituée entre 1959 et 2002 par la Néerlandaise Ietje Raebel et sa fille Marina inclut également des exemplaires d’»amis» de la poupée, ainsi que des vêtements et des accessoires. Les prix débutent à environ 120 euros, et la vente pourrait rapporter au moins 150.000 euros.■ La loi protége les animaux de la chaleur Le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a promulgué une loi punissant les personnes qui mettraient en danger la vie de leurs animaux domestiques en les laissant dans leur voiture. «Le gouverneur a signé une loi qui pénalisera les propriétaires d’animaux domestiques qui laissent imprudemment leurs animaux seuls dans des véhicules lors de circonstances dangereuses, comme une haute température», selon un communiqué officiel. Toute personne tombant sous le coup de cette loi recevra une amende jusqu’à 100 dollars, cinq fois plus et six mois de prison pour les récidivistes. La cruauté envers un animal est punissable en Californie d’une peine allant jusqu’à 20.000 dollars d’amende et de prison ferme.■ Enceinte au décollage, mère à l’atterrissageUne passagère a accouché sans encombre à bord d’un vol British Airways de Londres à Boston (est des Etats-Unis), ont rapporté lundi les membres d’équipage qui l’ont assistée. Deux étudiants en médecine ont aussi aidé à la naissance de la petite Nadine, arrivée samedi soir avec six semaines d’avance. L’appareil s’est ensuite posé d’urgence à l’aéroport de Halifax (Canada). Selon la presse canadienne, la mère et l’enfant se portent bien. «J’ai assisté à la naissance de mes trois enfants, j’ai donc su quoi faire le moment venu», a déclaré Kam Dobe, un membre de l’équipage. «Les étudiants en médecine ont ensuite permis d’aider le bébé à respirer». ■ L’aéroport qui veut se concilier les espritsLe nouvel aéroport international de Bangkok, dont l’ouverture formelle est prévue 28 septembre, va être équipé d’une maison pour héberger les esprits après plusieurs incidents jugés paranormaux, a annoncé dimanche dernier un responsable local. Le site a reçu samedi la visite de 90 moines bouddhistes. Ils ont procédé à un rituel censé «porter chance» au complexe qui aspire à devenir l’un des principaux aéroports d’Asie. Lors de cette cérémonie, un homme tremblant et en pleurs a surgi, déclarant d’une voix étrange qu’il était Poo Ming (grand-père Ming), l’esprit régnant sur l’endroit où a été construit l’aéroport qui a connu une série d’avanies lors de son chantier et que de nombreux Thaïlandais considèrent comme «maudit». Avant de s’évanouir, il a exigé la construction d’une maison aux esprits, résidence en miniature posée sur un pilier qui sert aux Thaïlandais à fixer l’esprit du lieu qui les protègera. ■ Les soldats du putsch sourient Les soldats déployés après le coup d’Etat en Thaïlande ont reçu l’instruction de sourire tandis que les touristes et les habitants se pressent pour se faire photographier en leur compagnie, a rapporté le 23 septembre la presse thaïlandaise. Selon le quotidien The Bangkok Post, le leader des officiers putschistes, le général Sonthi Boonyaratglin, a demandé aux militaires de sourire afin de contribuer à améliorer l’image de la junte qui a pris mardi le pouvoir. Cette instruction a également été transmise à la radio. Les journaux du samedi étaient remplis de photographies montrant des habitants posant devant les blindés, à côté de soldats visiblement détendus. Certains militaires faisaient même semblant d’être mis en joue, les bras levés vers le ciel. Des écoliers en uniforme, selon les médias, demandent à leurs parents de faire une halte sur le chemin de l’école pour une photo devant les chars. ■ Émigrants en pédalo Trois émigrants d’origine maghrébine ont été interceptés 25 septembre à bord d’un pédalo alors qu’ils traversaient le détroit de Gibraltar pour rejoindre l’Espagne. Repérés par un ferry assurant la liaison entre Algésiras et Tanger, ils ont été localisés et secourus par les autorités maritimes puis rapatriés au port de Tarifa, selon un porte-parole du gouvernement de Cadix. Les trois émigrants, très probablement marocains et qui se trouvaient en bon état de santé, ont été remis à la police qui procède aux vérifications d’usage, a-t-on précisé de même source. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc