×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2328 Le 27/07/2006 | Partager

. Comdané pour un meurtre imaginaire La Cour suprême pakistanaise a ouvert une enquête sur le cas de Malik Taj Mohammad, emprisonné pendant trois ans pour le meurtre d’une femme, que la police a finalement retrouvée vivante, a déclaré un représentant de la Cour.Malkani Bibi, que Taj aurait enlevée puis tuée, a été arrêtée pour vol il y a deux ans et purge actuellement une peine de deux ans de prison dans la ville de Gujarat, dans l’est du pays. «Cette femme a été présentée à la justice et le président de la Cour Suprême a ordonné à un juge d’un autre tribunal d’établir sa responsabilité et de dédommager Taj», a déclaré Nisar Ahmed.Malkani était censée être morte lors d’une dispute entre proches. Taj soutenait que ces accusateurs avaient procédé à un simulacre d’inhumation.. Un joint géant de 80 cm Un joint de 80 cm de long, qui devait servir à battre le record du «plus long pétard du monde» (1,12 mètre), a été découvert la semaine dernière en France. Contrôlé sur un chemin forestier, un mineur en possession de 110 gr de résine de cannabis, avait dans un premier temps été placé en garde à vue. Après des investigations plus poussées, les gendarmes ont interpellé 3 autres fumeurs et ont trouvé au domicile de l’un d’eux un joint géant de 80 cm, fabriqué avec 70 gr de résine de cannabis. Faute de tabac, le «plus long pétard du monde» n’avait pas encore été terminé. L’un des deux majeurs sera convoqué le 19 octobre devant un tribunal correctionnel pour «usage de produits stupéfiants» et les deux mineurs, mis en examen pour «acquisition, cession, détention et usage de stupéfiants», comparaîtront le 6 octobre devant un juge des enfants. . A quoi rêvent les Anglais pendant les réunions de travail?Les cadres et employés britanniques passent en moyenne 150 heures par an en réunions au cours desquelles la plupart d’entre eux n’écoutent guère leurs patrons et rêvent de sexe, de vacances et de gastronomie, selon une enquête publiée le 25 juillet. 90% des 4.000 personnes interrogées participent à au moins une réunion de travail par semaine et 25% à au moins une par jour pouvant durer jusqu’à trois heures. Mais la concentration moyenne ne dépasse pas 23 minutes, au-delà desquelles l’esprit s’évade, nombre de personnes interrogées disant préférer rêvasser en fixant l’horloge plutôt que de se concentrer sur les propos de leurs supérieurs hiérarchiques. La solution, c’est de tenir des réunions très courtes sur un objet précis et de multiplier l’interaction entre les participants.Les avocats figurent parmi les professionnels qui se concentrent le mieux, les commerciaux et les femmes étant, statistiquement, les plus distraits. Les enseignants et les professionnels des médias sont les plus enclins à rêver sexe.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc