×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2235 Le 16/03/2006 | Partager

. Réduire les cimetières, plus de place pour les vivantsPour permettre à ses 17 millions d’habitants de disposer de suffisamment de place, la métropole de Shanghaï va réduire la taille de ses cimetières, rapporte le 15 mars le Shanghaï Daily. Pourtant, actuellement, la capitale économique et financière chinoise a le taux d’incinération le plus élevé, quasiment 100%, contre 51% dans toute la Chine, mais cela n’est pas suffisant aux yeux des autorités. Ces dernières souhaitent réduire de deux tiers la taille des concessions. Si actuellement, deux urnes peuvent être enterrées dans 3 mètres carrés, la municipalité envisage de réduire à seulement un mètre carré l’espace autorisé. Selon le quotidien, si la taille des concessions n’est pas changée, il n’y aura plus d’espace pour enterrer les gens d’ici à dix ans.. Des billets... d’un milliard de dollarsLes autorités américaines ont annoncé le 14 mars avoir saisi en Californie 250 faux billets de banque d’une valeur faciale d’un milliard de dollars, apparemment utilisés par des escrocs. Les billets, datés de 1934 et figurant le portrait de Grover Cleveland, président des Etats-Unis de 1885 à 1889 et de 1893 à 1897, «avaient été traités pour les faire apparaître anciens», a indiqué le département des douanes et du contrôle de l’immigration (ICE) dans un communiqué. Les vrais billets verts portant la plus haute valeur faciale, 100.000 dollars, étaient sortis des imprimeries du Trésor américain en 1934 et 1935. A l’effigie du président Wilson (1912-1920), ils étaient utilisés lors de transactions interbancaires et ne circulaient pas dans le public. «Les faussaires qui tentent de négocier ce genre de billets mettent sur pied des histoires tellement détaillées et circonstanciées sur leur origine que les acheteurs refusent de croire qu’ils sont faux», a affirmé David Nehls, un enquêteur de l’ICE. . Un obèse sorti de chez lui à l’aide d’une grueUn homme de 300 kilos a dû être extrait de son appartement situé au quatrième étage d’un immeuble à l’aide d’une grue après un malaise, ont annoncé mardi les pompiers de Hanovre (nord). L’opération de secours a duré trois heures et mobilisé 35 pompiers. Dix pompiers ont placé avec peine l’homme de trois quintaux dans une nacelle fixée à une grue après avoir installé une rampe à son balcon avec des planches et des palettes en bois. L’homme, âgé de 35 ans, a été transporté à l’hôpital dans une ambulance spéciale pour les patients atteints de surpoids après avoir fait une chute dans sa salle de bains.. L’érotisme s’expose aussiLe «Salon de l’érostime, du charme et du bien-être», avec la participation de stars du film X, se tiendra du 17 au 19 mars, au parc des expositions de Paris-Le Bourget. Une centaine d’exposants spécialisés dans la production de films X, les magazines spécialisés, les établissements libertins, la lingerie pour femme et homme, et les gadgets en tous genres, dont des bijoux intimes, sont annoncés sur les 16.000 m2 du salon. Des «shows» se dérouleront sur une scène. «Ce salon n’est pas une grande foire: c’est avant tout un état d’esprit où l’exubérance est tolérée et même encouragée», indique l’organisateur, Eropolis.Un (AFP)

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc