×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Un cycle dédié à la peinture américaine

Par L'Economiste | Edition N°:2156 Le 23/11/2005 | Partager

. Deux artistes new-yorkais exposent Au 9 . Peinture teintée de politique et de préoccupations socialesAprès avoir exposé les œuvres de l’Américain Norton Wisdom en juillet dernier, la galerie d’art Au 9 poursuit son action pour cette saison consacrée à la peinture américaine. Elle abrite depuis le 16 novembre un couple new-yorkais, Joanne Freeman et Mark Klemer. Saïd Tlemçani, directeur de la galerie, ressent un grand intérêt pour l’art américain. «Au cours de voyages récents, j’ai rencontré aux USA plusieurs peintres qui se sont montrés très intéressés par le Maroc. Je les ai donc invités à venir séjourner et exposer à Casablanca». Persuadé que l’art contemporain, déjà passé au stade de la représentation sociale au Maroc, va entrer dans celui de la consommation comme aux Etats-Unis, il parie donc sur ces jeunes Américains prometteurs. Il espère ainsi que ces ponts artistiques jetés entre les deux pays seront porteurs d’avenir. «A leur retour chez eux, je souhaite qu’ils soient des protagonistes fervents du tourisme au Maroc», soutient-il.L’originalité vient du fait que le couple a réalisé au Maroc même, sur la côte Atlantique, les œuvres qui sont exposées chez Au 9. Après des études à l’Université des Beaux-Arts de Madison dans le Wisconsin, Joanne Freeman affirme son talent en obtenant en 1981 le très réputé «master of Arts», de l’université de New York. Dès lors, elle ne cesse d’exposer dans les meilleures galeries de New York. Les recherches picturales de la jeune femme la situent dans la continuité de ses grands aînés américains Andy Warhol et Roy Lichtenstein. Son œuvre peut également être politique, ainsi exposait-elle dès 1984 au sein du collectif AAA «Art Against Apartheid». Mark Klemer effectue des études de graphisme. «Ma peinture surgit de la quantité d’imprimés que je collectionne comme un furieux! Mes illustrations viennent de sources très variées comme d’anciens livres scolaires de sciences et d’histoire, de vieux livres de poche, de vieilles bandes dessinées. Mon procédé est de transférer ces images déjà créées en un collage très bousculé», explique-t-il. Depuis 1986, les expositions de l’artiste rencontrent beaucoup de succès à New York, principalement à la Broadway Gallery. Son parcours et sa peinture sont teintés de politique et de préoccupations sociales. Saïd Tlemçani poursuivra son cycle dédié aux Américains en exposant le 14 décembre Kevin Wixted et Ro Lohin. N. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc