×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Un cycle de perfectionnement pour cadres à l'ESIG

Par L'Economiste | Edition N°:63 Le 21/01/1993 | Partager

Le groupe ESIG met en place un cycle de perfectionnement en management pour les cadres en exercice. Cette formation a été conçue comme un produit, après étude du marché.

Dans un environnement en perpétuel changement, les entrepreneurs qui se veulent plus compétitifs se doivent d'investir sur la formation du personnel d'encadrement. C'est à cet effet que le groupe ESIG vient de lancer son nouveau "Cycle de Perfectionnement en Management" destiné, selon ses promoteurs, à "motiver davantage le personnel" et à "assurer une plus grande transparence en matière de gestion". Le montant additionnel engagé dans ce cycle peut être estimé à million de DH et constituer ainsi près de 20% de l'investissement global de l'ESIG.

Résultat de plusieurs sondages

C'est dans cet esprit que M. Chakib El Fakhori, Directeur du Développement et de la Coopération Internationale de l'ESIG, précise que ce cycle est le fruit de plusieurs enquêtes menées auprès de 219 cadres d'entreprises, répartis dans toutes les villes où l'ESIG est présente (Casablanca: 100, Rabat: 40, Marrakech: 40 et Fès: 39). Il s'est avéré, à l'issue de ce sondage portant sur tous les secteurs de la vie économique (services bancaires et d'assurance, industrie de transformation et autres, commerce), que plus de 70% des entreprises manifestent un besoin de formation continue et d'encadrement de personnel dans le cadre de la gestion des ressources humaines, des techniques de commerce international, de marketing et de communication, de techniques de ventes, de contrôle de gestion et de management financier. D'où la création par l'ESIG de modules correspondants.

Les cadres rencontrés souhaitent maîtriser les nouveaux outils de gestion tels que "le nouveau plan comptable" dont les dispositions, encore mal-connues, sont d'un grand impact sur le système financier (analyse financière, calcul de ratios...), et se perfectionner davantage en gestion. Ils aimeraient aussi se servir plus largement de l'outil informatique et faire du commerce international, pour ne retenir que cet exemple, un service informatisé. D'où la nécessité de créer un module d'informatique de gestion qui co-existerait avec tous les autres.

Jeux de simulation

L'ESIG conçoit son "CPM" pour cadre en exercice. Il est bien entendu que le choix de la cible est circonscrit dans le cadre d'une formation adressée à des diplômés universitaires (DEUG au moins) ou à des lauréats ésigiens, exerçant les uns comme les autres une activité professionnelle. Les formateurs sont des "managers" titulaires d'un doctorat d'Etat ou de 3ème cycle, tenus d'établir régulièrement des parallèles entre les disciplines enseignées et ce qui émerge concrètement dans la vie active. A cet effet, des jeux de simulations et des études de cas sont programmés par les animateurs principaux, chargés de la majorité des cours relatifs aux modules. Des experts étrangers ou marocains viendront appuyer l'aspect particulier d'un cours, en fonction des intérêts manifestés par les participants. Ceci s'effectue dans le cadre de 8 heures de séminaires. Parmi les séminaristes étrangers attendus, M. El Fakhori cite le Professeur Algérien M. Bouguerra et des Professeurs émanant de l'Institut d'Administration des Entreprises (IAE) de Bordeaux. Les responsables de l'Ecole ne manque pas de préciser que le programme, conçu par le comité scientifique chargé de l'enseignement au sein de chaque module, présente plusieurs "commodités". Il permet la résolution collective des problèmes qui peuvent émerger dans les différentes entreprises via la "méthode pédagogique" proposée et qui se veut participative. Cette méthode se base, tout d'abord, sur le vécu professionnel des participants dont les expériences, ajoutées à celles de l'animateur, pourraient illustrer les sujets abordés. Elle permet ensuite l'élaboration d'un certain nombre de concepts, susceptibles d'être pratiqués par les entrepreneurs, en vue de surmonter leurs difficultés. Aussi, ce cycle s'étale-t-il sur une durée très courte relativement aux autres cycles de formation (56 heures par trimestre, par module) et comportera une moyenne variant de 16 à 20 personnes par module. Lesquelles sont sélectionnées en fonction de leur position hiérarchique au sein de l'entreprise et de leurs préoccupations. Ceci afin d'homogénéiser les populations par module, mais ne signifie pas pour autant que les éléments d'un même module doivent pratiquer des activités similaires. Le diplôme du "CPM" sera délivré après avoir suivi les cours relatifs à 4 modules au choix.

F.K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc