×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Un code déontologique pour les architectes

Par L'Economiste | Edition N°:1437 Le 15/01/2003 | Partager

. En conclave à Marrakech, hier, la corporation a reçu deux bonnes nouvelles du ministre de l'Habitat . Un protocole de travail avec le ministère et une plus grande transparence dans les marchés publics figuraient à l'ordre du jour Toufik Hjira, ministre chargé de l'Habitat et de l'Urbanisme, aura joué au père Noël, hier, lors de la 13e journée des architectes organisée par l'Ordre national des architectes. Il a annoncé deux bonnes nouvelles à la corporation réunie à Marrakech. La première concerne un protocole de convention entre le ministère de l'Habitat et l'Ordre des architectes, qui va entrer en vigueur dans les jours qui viennent. L'accord a été signé lors de cette messe et devant une salle archi-pleine. Son principal point innovant est la responsabilisation de l'architecte, par exemple, dans les autorisations de construction et qui sont délivrées parfois trois mois après la demande. Sur simple déclaration de ce professionnel, désormais, les travaux de construction peuvent démarrer. Evidemment, ces expériences seront limitées dans un premier temps à certaines villes. La deuxième bonne nouvelle concerne le projet de décret de la loi sur les passations des marchés publics, qui doit être transmis aujourd'hui au Premier ministre. Ce projet va, d'après ses protagonistes, instaurer la transparence dans l'accès à ces marchés. Et ce n'est pas d'ail-leurs pour déplaire à la majorité des architectes et autres bureaux d'études. Bien que satisfaits de ces nouvelles, les architectes n'ont pas oublié pour autant l'ordre du jour de cette messe devenue annuelle depuis 1986, date du discours royal adressé à cette corporation. Cette année, actualité oblige, l'Ordre a axé ses travaux sur le logement du plus grand nombre (ou logement social), un défi collectif et une nouvelle approche. Et cette approche devra se réaliser en partenariat, insiste Omar Farkhani, président de l'Ordre, qui tient toutefois à rappeler que la problématique du logement n'est pas d'ordre technique, mais plutôt politique. Dans la foulée, il lance une fleur au gouvernement actuel. «Nous avons le sentiment aujourd'hui que le temps de la politique a rejoint celui de l'opérateur économique«, dit-il. Le gouvernement a en effet mis la question du logement au centre de ses priorités. La déclaration devant le Parlement y a consacré une bonne partie, et récemment dans une interview accordée à L'Economiste, le Premier ministre a réitéré cette volonté. Cela passe par un nouveau produit d'habitat social, de meilleures conditions de financements, voire de nouvelles méthodes (le leasing, par exemple). Objectif: atteindre d'ici quelques années 100.000 logements par an. C'est d'ailleurs la nouvelle stratégie du ministère de l'Habitat, promet Hjira, qui affirme oeuvrer pour une concertation justement avec les architectes à ce sujet. Ces derniers ont tenu à souligner le risque de privilégier le quantitatif sur le qualitatif. Les architectes n'ont pas oublié leurs propres besoins pour ne pas dire revendications et qui concernent notamment les moyens légaux consacrant leur mission d'utilité publique. Une demande formulée également par le président de l'Union internationale des architectes, invité d'honneur à cette manifestation. De même que la profession reconnaît qu'elle a besoin d'un code déontologique qui, encore une fois, devra être en concertation avec les pouvoirs publics. Ce code devra entre autres clarifier les relations architectes-clients et autres partenaires, souligne Farkhani.Badra BERRISSOULE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc