×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Dossiers

Un centre technique pour les équipementiers

Par L'Economiste | Edition N°:1763 Le 07/05/2004 | Partager

. Démarrage des activités en 2005. Budget: 38 millions de DH . Certification: Etat des lieuxLe centre technique des industries des équipements pour véhicules (CETIV) ne tardera pas à voir le jour. Les travaux de construction ont démarré. Les appels d’offres pour la construction des laboratoires et l’acquisition du matériel technique et bureautique sont prévus pour le dernier trimestre 2004, indique-t-on auprès de l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA). Deux ingénieurs ont déjà été recrutés pour préparer l’acquisition du matériel. Lancé par l’Amica, en partenariat avec le ministère du Commerce, de l’Industrie et des Télécommunications et le soutien du programme Meda, ce projet coûtera 38 millions de DH. Il vise à accompagner les industriels dans leur développement technologique. “Il participera à l’amélioration de la productivité et la garantie de la qualité de la filière automobile marocaine”, affirme Mohamed Ouzif, directeur de l’Amica. Le Cetiv, situé à Sidi Maârouf à Casablanca, devra offrir aux industriels un foyer d’assistance, de collaboration et de recherche. Il mettra à leur disposition des moyens collectifs d’essai, de contrôle, de documentation, de formation et d’amélioration du niveau de compétitivité, selon l’association. Outre le projet de centre technique, l’Amica semble bien avancée sur le chantier de la certification, à en croire ses responsables. Lancé en mai 2002 par l’Amica, l’ANPME et EME(1), le programme d’accompagnement à la certification selon le référentiel ISO/TS 16949 version 2002, au profit de vingt équipementiers du secteur automobile, est sur le point d’être bouclé. Quatre ont été certifiés ISO/TS 16949 version 2002, selon un premier bilan de l’Amica. Il s’agit de Sinfa, Sews Cabind, Ifriquia Plastic et Nexans. Quatre autres équipementiers ont été certifiés ISO 9001 version 2000: Ifriquia Câbles, Tuyauto, Protex et NRF. Pour consolider ce programme, un accord de reconduction a été signé par les trois partenaires. Objectif: accompagner sept équipementiers selon le référentiel ISO/TS 16949 version 2002. Il s’agit de SMFN, Ifriquia Câbles, Promaghreb, NRF, Protex, Socafix et Tuyauto. Quatre autres équipementiers (Simoun, Siprof, Sofimar et Sila) sont accompagnés pour le référentiel ISO 9001 version 2000. L’action, entamée en octobre 2003, prend fin ce mois-ci. Rappelons que la certification est considérée comme un enjeu majeur pour le secteur automobile. En effet, les constructeurs de par le monde et leurs fournisseurs de premier rang exigent des fournisseurs de rang inférieur d’adopter un système de management de la qualité certifié selon le nouveau référentiel ISO/TS. Les entreprises du secteur sont pour la plupart déjà certifiées ISO 9001/2 version 1994 ou en cours de certification ISO 9001/2 version 2000. Elles n’ont plus qu’à migrer vers l’ISO/TS 16949 version 2002.


Les missions du Cetiv

Le centre technique des industries des équipements pour véhicules (CETIV), qui démarrera en 2005, a pour ambition de devenir : - Une source de documentation, chargée notamment d’une mission de veille stratégique dans les domaines technologique, économique et technique du secteur automobile; - Un interlocuteur neutre pouvant donner un avis, basé sur des essais, en cas de tentatives de normalisation ou de réglementation;- Un lieu de rencontre où des personnes qualifiées pourront mettre en place des formations très spécialisées;- Un centre de compétences en R&D dans le domaine des transports.


ISO/TS 16949: Quels bénéfices?

est un référentiel qualité issu de l’harmonisation des référentiels européens et nord-américains. Ce nouveau référentiel est actuellement fondé sur la norme ISO 9001 édition 2000, complétée par des exigences spécifiques des industries automobiles européennes et américaines. L’ISO/TS 16949 (2002) se substitue définitivement aux référentiels automobile actuels. Il fait la synthèse des exigences de l’industrie automobile, du monde entier au niveau des systèmes de management de la qualité. Pour être admis dans le fichier des fournisseurs des fabricants automobiles, il faut impérativement remplir la condition d’une qualification ISO/TS 16949.


Production automobile: La Chine gagne des points

La Chine prévoit de construire 2,6 millions de voitures cette année, soit 26% de plus que l’an dernier, selon l’agence Chine nouvelle. Celle-ci ajoute que la réduction des droits de douane conduira aussi à une augmentation du nombre des voitures importées. L’année dernière, la Chine avait produit un peu plus de 2 millions de voitures, un chiffre en hausse de 84% sur celui de 2002. Mais près de 200.000 d’entre elles n’avaient pas trouvé preneur, gonflant les stocks. Après avoir dépassé la France en 2003 pour devenir le quatrième constructeur de véhicules, toutes catégories confondues, dans le monde, la Chine devrait devancer cette année l’Allemagne et prendre la troisième place derrière les Etats-Unis et le Japon.Aziza EL AFFAS----------------------------------------------------(1) ANPME: Agence nationale de promotion des PMEEME: Euro Maroc Entreprise.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc