×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Un centre pour handicapés à Agadir

Par L'Economiste | Edition N°:2759 Le 18/04/2008 | Partager

. Un investissement de 5 millions de DH initié par la Fondation du Sud . Une capacité de 120 enfantsLes structures socio-éducatives pour les enfants handicapés sont encore trop insuffisantes au Maroc. Aussi, quand un projet du genre voit le jour, on ne peut qu’applaudir l’initiative. Cette semaine, la commune de Dcheira, dans la région d’Agadir, a inauguré une structure d’accueil. Réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale de développement humain (INDH), le projet a été initié par la Fondation du Sud. Il a également bénéficié de la contribution de la Commune qui a offert le terrain. Les autres partenaires de l’opération sont l’Association de l’enfance handicapée et l’ONG Handicap International. Cette dernière a participé à l’équipement du centre. En tout et pour tout, cette structure aura nécessité pour son aménagement une enveloppe de près de 5 millions de DH. Un investissement entièrement justifié en raison de la demande en la matière. En effet, le centre vient à peine d’ouvrir ses portes que déjà 60 enfants ont intégré l’établissement. 60 autres devront bientôt grossir ses effectifs. D’une capacité de 120 élèves, l’administration a déjà ouvert une liste d’attente. Côté encadrement, la formation sera assurée par une trentaine d’éducateurs. Pour ces enfants aux besoins spécifiques, la Fondation du Sud et ses partenaires ont voulu ce qu’il y a de mieux. Conçu bénévolement par l’architecte Zineb El Houm, l’établissement offre un cadre agréable aménagé sur un terrain de 2.000 m² dont 737 m² couverts. Plusieurs disciplines sont au menu: ateliers socio-éducatifs, prise en charge médicale et paramédicale. Au programme également, un grand espace de jeux pour favoriser l’épanouissement des enfants. Le centre offre aussi le déjeuner. Le coût de la prise en charge est peu élevé. En effet, une contribution de 300 DH est demandée aux familles pour l’inscription et l’assurance. Par ailleurs, selon les revenus des parents, des frais d’inscription de 150 à 650 DH sont facturés. «A noter que le coût réel de la formation est estimé à 1100 DH par mois», indique un représentant de l’Association de l’enfance handicapée.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc