×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Un 70ème anniversaire sous le signe de l'ouverture

    Par L'Economiste | Edition N°:636 Le 11/11/1999 | Partager



    Alors que la bataille bat son plein du côté des administrateurs pour savoir qui représente quoi dans le Conseil d'Administration, la Bourse des Valeurs de Casablanca a fêté ses 70 ans le 8 novembre 1999. "C'est drôle de fêter un 70ème anniversaire avec une population aussi jeune et dynamique que celle des professionnels de la Bourse ici présents", a annoncé M. Rachid Ouali Alami, président de la SBVC, lors de la cérémonie organisée pour l'occasion.
    Pour faire original et effacer l'image de bourse renfermée sur elle-même dont elle est taxée depuis plusieurs années, la place Casablancaise a dépoussiéré ses archives et en a sélectionné quelques "pièces" pour les exposer dans sa salle de cotation. Il s'agit d'une exposition permanente de documents, de photographies et d'affiches remontant aux années 30 et 40. Un film était projeté, rappelant les dernières séances de la criée. "C'était le bon vieux temps!", commente quelques nostalgiques parmi l'assistance.
    Les 9 et 10 novembre, la Bourse de Casablanca organise des journées portes ouvertes pour permettre au grand public de visiter sa salle de cotation et ladite exposition du patrimoine historique.
    Créée en 1929 à l'initiative des principales banques privées exerçant à l'époque, la Bourse des Valeurs de Casablanca portait alors le nom d'Office de Compensation des Valeurs Mobilières. Elle a connu ses premières réformes en 1948 avec notamment la mise en place du marché des pièces d'or et l'instauration d'un marché de la criée.
    Mais les plus importantes réformes ont été incontestablement celles réalisées entre les années 60 et la fin des années 90 (réglementation, privatisation...). La réforme de 1993 a constitué le point d'ancrage de l'envol de la place marocaine qui est passée d'une bourse dont presque personne n'entend parler à un marché moderne et informatisé. Aujourd'hui, et à la veille du troisième millénaire, le grand défi de la place marocaine est d'attirer plus d'entreprises à la cote et plus de fonds étrangers pour donner du sang neuf aux échanges quotidiens.

    Hanaa FOULANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc