×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Un 2e guide pour le cinéma et l’audiovisuel

Par L'Economiste | Edition N°:2684 Le 02/01/2008 | Partager

. L’aide cinématographique évaluée à 60 millions de DH en 2008Développer le secteur audiovisuel et cinématographique est devenu une orientation stratégique. «Ceci ne peut se faire sans une valorisation et promotion de ce secteur», de l’avis de Khalid Naciri, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement. Ces dernières années de grands chantiers ont été entrepris dans le cadre de la réforme médiatique globale qu’a connue le secteur (voir encadré).2008, elle, sera l’année du cinéma, avec le renforcement de l’aide à la production cinématographique nationale. Une aide qui est passée de 12 millions de DH en 2003 à 60 millions de DH en 2008.Développer le secteur de l’audiovisuel ne peut se faire aussi sans formation des ressources humaines. Et ce, dans la perspective de créer un impact économique et générer des emplois.Le secteur a besoin aussi d’un outil de communication. Pour ce faire, l’édition 2008 du guide des métiers de l’audiovisuel, du cinéma et de la communication au Maroc vient de paraître. Il s’agit d’une réalisation de Précom qui «vise à donner un document de travail, de documentation et d’information». Le guide est en vente à 150 DH. A noter que plus de 500 pages en quadrichromie, tirées en trois langues, ont été mises à la disposition des professionnels locaux et étrangers dans le cadre de la 7e édition du festival international de Marrakech.«Cette édition est plus complète pour répondre aux attentes de l’ensemble des intervenants du secteur : scénaristes, producteurs, réalisateurs, techniciens et autres représentants des métiers à la périphérie de l’audiovisuel...», indique Fouad Nejjar, directeur de la rédaction. «De par ses sites naturels et ses décors exotiques, le Maroc a été depuis toujours une terre de prédilection pour le cinéma. En témoignent les studios de Ouarzazate, Marrakech et de Casablanca qui deviennent des sites privilégiés des plus grosses productions », souligne de son côté Najib Senhadji, DG de Précom. Ce vade-mecum propose plusieurs rubriques dont «les ingrédients du Maroc Nouveau», «les textes de la réforme structurelle et législative» ainsi que «la filmographie nationale et étrangère actualisée»… L’ouvrage comprend trois livres structurés en 15 chapitres consacrés plus particulièrement aux informations sur l’industrie cinématographique et aux moyens utiles (autorisations du CCM, lieux de tournage, studios, matériel de prise de vue…) pour réaliser des reportages, des films, des documentaires ou encore des vidéo-clip. Des CV des acteurs et des actrices ainsi que leur profils sont regroupés dans ce guide des professionnels de l’audiovisuel, du cinéma et de la communication au Maroc.


Réforme

Comme réforme, l’on peut citer la libéralisation du paysage audiovisuel national (loi N° 77-03 du 3/2/2005), la mise à niveau du secteur public de l’audiovisuel, la mise en place de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), le renforcement et l’institutionnalisation de l’aide publique aux entreprises de presse écrite dans le cadre d’un contrat-programme avec les professionnels outre le renforcement de l’aide à la production cinématographique nationale. F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc