×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

UE/supervision financière: Enfin un compromis

Par L'Economiste | Edition N°:3163 Le 04/12/2009 | Partager

. 3 nouvelles autorités paneuropéennes pour surveiller les banques. La Grande-Bretagne cède après plusieurs mois de réticenceLes pays de l'Union européenne (UE) ont décidé mercredi dernier de créer pour la première fois des autorités de supervision financières pan-européennes. La décision, longtemps confrontée à une réticence britannique, a pour objectif de tirer les leçons de la récente crise mondiale. «Avec cette décision, l'Europe a pris ses responsabilités pour mettre en place des mesures importantes qui vont réduire le risque de nouvelles crises«, a déclaré le ministre des Finances suédois Anders Borg, à l'issue de près de cinq heures de tractations avec ses collègues européens à Bruxelles. Le compromis devra renforcer la supervision du secteur financier. Il permettra la mise en place de trois nouvelles autorités paneuropéennes chargées de surveiller les banques, les assureurs et les marchés. Ces autorités pourront exercer des pouvoirs sur les superviseurs nationaux, par exemple lorsqu'elles estiment qu'il y a un risque de problème. Il s'agit notamment de mieux traiter à l'avenir le cas d'établissements transnationaux, ayant des implantations dans plusieurs pays de l'UE. Pour rappel, la surveillance de ces établissements était jusqu'ici très morcelée entre les superviseurs nationaux. Ce qui a posé des problèmes lorsque la crise financière a atteint son paroxysme à l'automne 2008. «Cela a été un processus laborieux parce que tout le monde n'était pas sur la même longueur d'onde. Je considère qu'aujourd'hui l'Europe a fait un réel progrès en matière bancaire et financière«, s'est félicitée la ministre française Christine Lagarde. Son homologue britannique Alistair Darling s'est dit pour sa part «satisfait«, alors que Londres tentait depuis plusieurs mois de limiter au maximum tout ce qui pourrait enfreindre sa souveraineté nationale. Et ce, notamment, lorsqu'il s'agit de décider ou non de soutenir une banque. Avec l'accord trouvé mercredi dernier, «les responsabilités premières pour la régulation restent équitablement et honnêtement entre les mains des régulateurs nationaux«, a-t-il jugé. La Grande-Bretagne est d'autant plus méfiante qu'elle se prépare à l'arrivée d'un nouveau commissaire européen aux services financiers, le Français Michel Barnier. Elle le perçoit comme un partisan de la régulation à tout crin. Il a fallu des mois de négociations entre les 27 Etats de l'UE pour arriver à ce compromis, du fait des réserves de la Grande-Bretagne, qui abrite la puissante City de Londres, premier centre financier européen. L'accord devra, cependant, encore faire l'objet de négociations avec le Parlement européen, qui a exprimé des réserves. Les quatre principaux groupes politiques au Parlement (conservateurs, socialistes, libéraux et écologistes) ont jugé que les Etats avaient «édulcoré« ce qui était prévu à l'origine. Le Parlement européen «jouera pleinement son rôle«, ont-ils mis en garde.B. A. I.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc