×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
International

UE-USA: Réunion du Conseil économique transatlantique

Par L'Economiste | Edition N°:2647 Le 08/11/2007 | Partager

. Objectif : renforcer la coopération économiqueLE Conseil économique transatlantique, qui se réunit pour la première fois le 9 novembre à Washington, abordera divers sujets dont les biocarburants ou les normes comptables, sur lesquels l’UE espère des avancées, a indiqué le vice-président de la Commission européenne Günter Verheugen.Ce conseil, co-présidé par Verheugen côté européen, a été mis en place lors du sommet UE-USA d’avril 2007, afin de renforcer la coopération économique entre l’Union européenne et les Etats-Unis. Il doit se réunir deux fois par an.«Les attentes sont élevées de chaque côté», a souligné Verheugen devant des journalistes.«J’espère que cela lancera un processus qui durera au moins dix ans», a indiqué l’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne Clayland Boyden Gray, ajoutant que «dans beaucoup de cas, ce sera un processus de reconnaissance mutuelle, chacun acceptant les normes de l’autre». La réunion devrait aborder des sujets aussi divers que la coopération réglementaire, les produits avicoles, les biocarburants, les tests sur les animaux en cosmétique ou les normes dans le secteur de la chimie.Sur les biocarburants, les deux parties espèrent aboutir à des normes communes «d’ici la fin de l’année», a souligné Ver-heugen.Sur les marchés financiers, l’UE et les Etats-Unis ambitionnent que les normes comptables américaines GAAP et européennes IFRS puissent être reconnues dans les deux ères juridictionnelles d’ici 2009.Concernant les produits avicoles, l’interdiction en Europe de traitements microbiens pour les volailles pratiqués aux Etats-Unis, «question cruciale pour les Américains», sera également discutée. Mais elle «ne pourra pas être résolue» pour l’instant, dans l’attente notamment d’un avis d’experts scientiques de l’UE, a encore indiqué Verheugen.Synthèse l’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc