×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    UE: Réunion urgente de l’AIEA

    Par L'Economiste | Edition N°:2081 Le 08/08/2005 | Partager

    . Faire pression sur l’Iran pour l’empêcher de reprendre ses activités nucléairesUNE réunion extraordinaire du Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), demandée par les Européens, aura lieu mardi 9 août prochain à Vienne, a indiqué un porte-parole de l’AIEA. La réunion (qui pourrait le cas échéant discuter d’une saisine du Conseil de sécurité de l’Onu) est annoncée alors que les ambassadeurs européens à Téhéran ont remis vendredi 5 août matin des propositions de coopération de l’UE, censées convaincre l’Iran de fournir les garanties qu’il ne fabriquera pas l’arme nucléaire. Le Conseil des gouverneurs de 35 pays, l’exécutif politique de l’agence onusienne de non-prolifération, est habilité à transmettre le dossier au Conseil de sécurité en vue de sanctions éventuelles. Le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy a demandé vendredi à la communauté internationale d’être «très ferme» si l’Iran reprenait des activités nucléaires sensibles en dépit des propositions des Européens, dans une déclaration à la télévision. Selon des diplomates, la réunion vise à faire pression sur l’Iran, qui menace de relancer de façon imminente son usine de conversion d’uranium d’Ispahan (centre) en dépit des demandes formelles de l’Union européenne (UE). L’Iran ne renoncera «jamais» à ses activités nucléaires ultrasensibles de conversion d’uranium l’usine de conversion d’Ispahan, a répété Ali Agha Mohammadi, porte-parole du Conseil suprême de la sécurité nationale. Suivant l’accord de Paris en novembre dernier, l’UE s’engage à une coopération poussée si l’Iran maintient la suspension des activités liées à l’enrichissement d’uranium. L’uranium enrichi sert à la production d’électricité, mais hautement enrichi, il sert l’arme atomique.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc