×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Trois jours pour relancer la coopération économique

Par L'Economiste | Edition N°:893 Le 13/11/2000 | Partager

. Une importante délégation marocaine composée notamment d'opérateurs économiques s'est rendue à Washington . Au menu entre autres l'initiative Eizenstat. Les 20 projets d'investissement se réaliseront désormais dans le cadre de l'Agence américaine pour le commerce et le développementM. Edward Gabriel, ambassadeur des Etats-Unis, a choisi sa résidence de Rabat pour donner une conférence de presse conjointe avec M. Fathallah Oualalou, ministre de l'Economie, des Finances, de la Privatisation et du Tourisme le 9 novembre. Au menu, les relations commerciales maroco-américaines à la veille de la rencontre de Washington du 13 au 16 novembre. M. Oualalou ne peut faire le déplacement, le projet de budget y est pour quelque chose. C'est donc M. Ahmed Lahlimi Alami, ministre de l'Economie Sociale, de la PME, de l'Artisanat et chargé des Affaires Générales du Gouvernement, qui le remplace. Il s'est rendu dans la capitale américaine directement de Téhéran où il était pour finaliser 18 conventions et protocoles d'accord que le Premier ministre signera lors de sa prochaine visite en Iran. Avec le double décalage horaire, M. Lahlimi devra se pencher sur l'initiative d'Eizenstat qui sera la toile de fond de cette rencontre. M. Gabriel a annoncé le déplacement à Washington de poids-lourds tels MM. Mourad Chérif, Driss Benhima et Mlle Amina Benkhadra. Ce n'est pas le seul point à l'ordre du jour. Il sera surtout question de prospecter les opportunités pour la promotion des investissements dans plusieurs secteurs, notamment le tourisme, les technologies de l'information, l'énergie et l'environnement. Sur le registre des privatisations, les Américains ont déjà montré leur intérêt pour les concessions d'aéroports et ports. Une étude de faisabilité sera lancée à cette occasion. Elle est entièrement financée par l'Agence américaine pour le Commerce et le Développement (TDA).D'autres réunions auront lieu dans le cadre de l'accord de commerce et d'investissement libres, connu sous le nom de la TIFA, conclu ente les deux parties en 1995. Pour relancer cet accord, des réunions ont eu lieu l'année dernière. Aujourd'hui, il s'agit d'identifier une liste de produits pouvant bénéficier du Système Préférentiel Généralisé (SGP). Une étude vise à vulgariser les SGP et le programme phytosanitaire. De cette façon, les Marocains auront une idée des normes américaines. Objectif: faciliter l'accès de leurs produits marocains au pays de l'Oncle Sam.M. Gabriel a rappelé que la délégation d'investisseurs vient avec 20 projets médiatisés à outrance ces derniers mois. Le suivi de ces projets a changé de main à l'occasion de la visite du SM le Roi aux Etats-Unis. En réalisant ces 20 projets dans le cadre de la TDA, le Souverain et Bill Clinton ont voulu attirer le plus grand nombre d'investisseurs. Le Centre maroco-américain pour le commerce et l'investissement, présidé par M. Othman Benjelloun qui parrainait ces projets, est désormais hors jeu. «M. Benjelloun est invité à participer aux rencontres de Washington. Il enverra certainement un représentant du Centre«, a indiqué en substance l'ambassadeur.Rappelons que quatre accords ont été signés dans le cadre de la TIFA. L'un porte sur l'observatoire de la sécheresse, l'autre sur la NASA. Un troisième concerne une nouvelle coopération en matière d'énergie. Le dernier accord a trait à l'open sky. M. C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc