×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Transport : Ferrimaroc met en place une liaison Almeria-Nador

    Par L'Economiste | Edition N°:75 Le 15/04/1993 | Partager

    L'inauguration de la première liaison Almeria-Nador aura lieu le 26 avril prochain. Le but est de décongestionner et de résorber le flux du Détroit. Trois traversées par jour seront programmées. Pour la seule année 1993, l'investissement s'élève à près de 13,5 millions de Dollars.

    La première ligne de ferryboat reliant les deux ports Almeria et Nador sera inaugurée le 26 avril 1993. A l'origine de ce projet, la société Ferrimaroc envisage d'investir près de 13,5 millions de Dollars US pour la seule année 1993. "Il s'agit de la première liaison dans la zone orientale du Maroc en transport de passagers et de marchandises", expliquent les dirigeants de la société Ferrimaroc .

    Résorber le flux du Détroit

    Le but de cette liaison est de pallier le déficit de transport maritime dans cette zone, de décongestionner le port de Tanger et de résorber le flux du Détroit. "Notre objectif est de répondre d'abord au marché marocain, notamment en période d'affluence lors de l'arrivée massive des RME, au tourisme ainsi qu'au transport international", indiquent les responsables.

    Fonctionnant toute l'année, le ferryboat pourra assurer jusqu'à trois traversées de 6 heures par jour durant la période estivale.

    Le ferryboat est aménagé pour le transport de passagers et de marchandises de tout genre ainsi que des véhicules. Sa capacité est de 1.500 personnes et de 300 voitures. Il peut également assurer le transport de remorques frigorifiques allant jusqu'à 30 tonnes.

    3,5 millions de Dollars pour le système informatique

    A bord, le ferryboat comprendra des cabines et salles de repos climatisées, des garderies d'enfants, des salles de jeux, une mosquée, des duty-free, des restaurants, une cafétéria, une discothèque. Toutes les formalités de douane seront effectuées à bord. Le personnel, marocain et étranger (notamment espagnol, anglais), maîtrise, quant à lui, cinq langues, à savoir l'arabe, le français, l'anglais, l'espagnol et le berbère.

    L'ensemble de 'équipage est composé de 100 personnes.

    Côté réservations, la société Ferrimaroc s'est dotée d'un système informatique, qualifié d'important, dont l'investissement s'élève à près +3,5 millions de Dollars US.

    Créée en 1993, la société Ferrimaroc est filiale du premier groupe britannique privé de transport maritime (Cenargo International Limited) qui assure actuellement le 1/6 de la cargaison ("produits solides", selon l'expression des dirigeants de la société) de la flotte maritime. Ferrimaroc est une société à capital à 100% britannique et dont le siège social est installé à Londres. Elle opère également en Espagne, plus précisément à Almeria.

    La société dispose par ailleurs d'une agence à Nador, la SFAA Passages, dirigée par un Marocain. Celle-ci intervient au niveau de l'émission, de la vente des billets et les réservations. L'émission des billets est également assurée par un tour opérator européen opérant à travers le Maroc. Il s'agit de l'agence Wasteels.

    M.O.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc