×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Transport de marchandises
Une convention pour renouveler le parc

Par L'Economiste | Edition N°:2858 Le 11/09/2008 | Partager

. Un budget de 510 millions de DH . 10.400 camions âgés de plus de 15 ans ciblés. Des subventions entre 90.000 et 130.000 DHUNE cure de jouvence pour le parc national de camions? C’est du moins l’ambition de la convention signée mardi par la Fédération nationale du transport routier (FNTR) avec Riad Motors, la BCP et RMA Watanya, au siège de la CGEM. «Cette convention répond à deux axes fondamentaux: d’abord et avant tout, la sécurité de nos concitoyens. L’état de notre parc cause parfois quelques accidents dont on pourrait largement se passer. Le second élément concerne l’environnement, qui est agressé par notre parc», déclare My Hafid Elalamy, président de la CGEM.«Le renouvellement du parc est une mesure structurante dans la mesure où elle est incitative, et de nature à drainer l’informel et l’amener à s’inscrire dans l’économie formelle. Un camion neuf, c’est de meilleurs prix, moins de frais de réparation, plus de rotations, moins de congestion, une économie d’énergie, 35 litres au 100 km au lieu de 45, et aussi moins de risques d’accident», explique Abdelilah Hifdi, président de la Fédération nationale du transport routier (FNTR). Rappelons que l’enveloppe prévue par la loi de Finances pour le programme de renouvellement du parc de véhicules de transport routier pour le compte d’autrui s’établit à 510 millions de DH et s’étalera sur les années 2008 à 2010. Pour bénéficier de la convention, le transporteur doit d’abord être inscrit au registre spécial de transport pour compte d’autrui, c’est-à-dire, dont le transport est le cœur de métier. Il faut que l’âge du véhicule soit supérieur à 15 ans au 1er janvier 2008. Le véhicule est ensuite définitivement retiré de la circulation et envoyé à la casse. Il est remplacé par un véhicule neuf Sinotruk, d’un poids total en charge autorisée (PTAC) de plus de 15 tonnes, équipé de tous les dispositifs de sécurité prévus par le décret du 17 janvier 2005: interdiction du portable, limiteur de vitesse, ralentisseur, pneus tubeless…Pour ce qui est du montant de la subvention, la convention distingue entre deux catégories de camions. Ceux dont l’âge est compris entre 15 et 20 ans se verront accorder un montant de 110.00 DH pour les PTAC inférieurs à 14 tonnes et 130.000 DH pour les plus de 14 tonnes. Pour ce qui est des camions âgés de plus de 20 ans, la subvention s’élèvera à 90.000 DH pour les PTAC de moins de 14 tonnes et à 105.000 DH pour les 14 tonnes et plus. Le montant de la subvention sera directement versé par le ministère de l’Equipement et du Transport (MET) au fournisseur. A noter que les modèles de plus de 14 tonnes, dits articulés, du fait qu’ils sont composés de deux parties (le véhicule moteur et la semi-remorque), bénéficient d’une double subvention pouvant atteindre 210.000 DH et 260.000 DH. L’autre partenaire impliqué dans cette convention n’est autre que la BCP, qui accordera un plafond de financement égal à la différence entre le montant de la subvention de l’Etat et le prix d’acquisition TVAC.La présence de RMA-Watanya est justifiée par le fait qu’elle a mis sur la table une offre d’assurance tous risques imbattable: 50% de moins que l’offre la moins chère du marché.


Mise à niveau?

LES signataires de la nouvelle convention voient dans ce partenariat quadripartite «un dispositif pour atteindre les objectifs des pouvoirs publics et de la profession concernant l’intégration du secteur dans le processus de développement du Maroc». Quid du parc d’autocars qui n’est pas mieux loti? Quid encore du reste du parc de camions (17.300 camions) exclus par cette convention et dont l’âge dépasse 15 ans? Le président de la FNTR invoque des raisons financières pour justifier le fait que la convention soit limitée seulement au transport de marchandises pour le compte d’autrui. Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc