×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Tribune

Transport aérien: Lettre ouverte

Par L'Economiste | Edition N°:442 Le 12/02/1999 | Partager

De M. Nasrollah, client régulier de la RAM pour la Omra.

A l'attention de M. le Président de la RAM et le Directeur général de l'ONDA

Chers Messieurs,

Votre souci d'améliorer les conditions de voyage et d'être à l'écoute des voyageurs m'inspire de vous informer de ce qui se déroule pendant la période sensible du mois de Ramadan.
Ce voyage pour se rendre aux Lieux Saints devient de plus en plus un véritable calvaire, la destination vers la visite des domaines sacrés doit faire l'objet de notre respect et notre éthique.
Permettez, Monsieur le président et Monsieur le directeur, au simple voyageur, non initié dans cette activité et que la Grâce Divine a comblé de ses bienfaits et qui pratique ce noble rite depuis 1973, soit 26 (vingt six) ans, de faire ces humbles suggestions avec le souhait d'améliorer, certes sans la perfection, les conditions de cette énorme destination hélas par le nombre, quantitatif et non qualitatif, à savoir:
1- Les billets à date fixe ne peuvent être modifiés, ni pour l'aller ni pour le retour; les dates et les heures rigoureusement respectées. Cela évitera le dérangement, combien pénible, de réservation et de confirmation. Un taxi aux heures d'ouverture du guichet de la RAM à l'extrêmité de la sainte ville refuse souvent de s'y rendre à cause de la circulation extrêmement dense en cette période. Certains voyageurs passent une partie de la nuit sur le trottoir devant le guichet pour, éventuellement, confirmer leur billet. Quant à la confirmation par téléphone, cela fait partie des comptes de fées.
2- Le poids de bagage 30 kg accordé pour chaque voyageur ne doit aucunement dépasser la fourchette de 10%, soit 33 kg, sous peine de payer le prix fort pour l'excédent admissible, puisqu'il s'agit d'un avion de transport et non d'un cargo. Quelques personnes avec la complicité de certaines brebis galeuses enregistrent jusqu'à 200 kg par voyageur. Pour ce qui est de l'eau de Zem-Zem, 5 litres suffisent amplement.

3- L'ordre à l'embarquement: les agents de la RAM doivent, avec le sentiment du devoir, organiser l'accès à l'avion en faisant monter à bord les femmes et les enfants et les personnes âgées comme cela est le cas pour les autres destinations par la même RAM. Cela évitera la cohue énorme pour l'accès à l'appareil, lequel devient la risée des agents de sécurité de l'aéroport et dont aucun marocain digne ne peut éviter d'être affligé aussi bien au débarquement qu'à l'embarquement.
L'arrivée à Médine le 4 janvier 1999 du vol n°2808 de la RAM où il n'y avait aucun autre avion, il ne fallait pas moins de deux heures trente minutes pour sortir du contrôle de frontière. Comme vous le savez, ce temps est suffisant pour faire un Casa-Paris. Quant aux occasionnels agents de voyages, combien nombreux en cette période, ils considèrent la RAM, agents et locaux comme leur propre fief dont un se pavanait en noeud de papillon, cigare au bec, sans le moindre respect pour ses comptriotes éreintés par le voyage et l'attente. Un autre, dont une femme souffrante lui demandait d'attendre son tour comme ses compatriotes, s'est permis de la pousser sans le moindre aménagement sous prétexte que des personnes l'attendent à l'intérieur.
4- Les meneurs de groupe doivent avoir un guichet qui leur soit propre. Peut-être en respectant les dates des billets et le poids permis des bagages, leur rôle ne sera que réduit.
5- Eviter à l'arrivée au pays ces interventions honteuses pour toujours faire passer ceux que l'on connaît avant les autres.
Monsieur le président, Monsieur le directeur, comme vous le savez, ordonner aux hommes n'est pas tâche aisée; n'est-il pas dit au Sceau des Prophètes dans le Saint Coran: «La plupart des hommes ne sont pas croyants, malgré ton désir ardent» Sourate Youssef' 102 Cependant, l'effort est souhaité, c'est la base de tout optimisme raisonnable.
Monsieur le président, ce qui est suggéré n'est que le souhait d'un simple voyageur priant pour que les appareils de la RAM soient dignes de la couronne dont elle a fait son sigle emblème de ce pays béni.
Avec mes souhaits de succès dans votre tâche.

Abdellah Nasrollah

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc