×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Traitement des eaux usées
La station de Marrakech prête en 2010

Par L'Economiste | Edition N°:3045 Le 12/06/2009 | Partager

. Les travaux de la 2e tranche sur la bonne voie . 33 millions de mm3 d’eau seront mobilisés Le projet d’extension de la première station de traitement des eaux usées et leur réutilisation (Step) de Marrakech est un cas d’école. C’est la première station de traitement complet des eaux qui va voir le jour dans le bassin maghrébin. Coût global de l’opération: plus d’un milliard de DH. La deuxième phase du traitement des eaux est en cours. Et au rythme des travaux, la station sera prête mi-2010. Elle permettra de mobiliser 33 millions de mm3 d’eau, soit près de deux fois le volume d’un barrage comme Ouirgane, indique Mustapha Habti, directeur général de la Radeema (Régie autonome de distribution d’eau potable et d’électricité de la ville de Marrakech). La population marrakchie consomme la moitié de cette capacité. C’est le groupement tiré par la société belge Waterleau (qui vient de créer deux joint-ventures sur les marchés indien et chinois après avoir assuré ses bases en Europe) qui a remporté le marché en septembre dernier. A ses cotés, le chinois Golden State, le portugais Eurozobios et la société gadirie Sotradema. Un marché de 650 millions de DH qui comprend donc les travaux d’extension pour un traitement secondaire et un traitement tertiaire par filtration rapide et donc une réutilisation des eaux usées. Le groupement a démarré les travaux juste après sa désignation. Rappelons que le premier traitement de la station avait été réalisé par un autre adjudicataire, Dégrémont. Parallèlement aux travaux de la deuxième phase de traitement, la construction d’un réseau de conduite qui s’étend sur 60 km vient d’être lancée. Les eaux ainsi traitées seront acheminées par refoulement pour alimenter la palmeraie et les terrains de golf qui poussent à Marrakech. Cette station est aussi un cas d’école de par son financement qui va permettre à la ville de tripler sa capacité d’absorption en termes de projets golfiques. En effet, 70% du coût est assuré par l’Etat et la Radeema, en financement propre et à travers un crédit du Fonds d’équipement communal (FEC) notamment. Le privé assure en partie le reste. En effet, le deuxième et le troisième niveaux de traitement du site sont pris en charge par les promoteurs privés à hauteur de 30%. Sont concernés tous les nouveaux promoteurs de projets comportant des golfs et qui mettent la main à la poche pour le financement de l’extension de la première station Step. La ville l’a imposé. Et pour cause, la Step alimentera en eau tous les greens qui ont besoin d’arrosage et bien sûr leurs espaces verts et la palmeraie. Cette station devra régler définitivement le problème d’eau pour l’irrigation des nouveaux projets touristiques de la région dans la zone sud. Une problématique qui a failli couper court à la dynamique d’investissement de Marrakech (cf. www.leconomiste.com).


Reconduire l’expérience

Le partenariat Radeema/Etat/ promoteurs marche si bien pour cette première station de traitement des eaux usées et leur réutilisation qu’on envisage de la reconduire pour un autre site. Il sera situé sur la route d’Agadir avec une station identique en matière de qualité. Le terrain a été identifié. L’année en cours sera dédiée aux études techniques pour lancer un appel d’offres en 2010. Sa mise en service pourrait intervenir dès l’année 2015. La seconde station de traitement des eaux usées et leur réutilisation devra mobiliser autant d’eau que la première et alimentera les projets de la zone sud-ouest qui comprennent également une dizaine d’autres terrains de golf. Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc