×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Trafic portuaire: Retour à la normale

Par L'Economiste | Edition N°:290 Le 24/07/1997 | Partager

Le trafic global de marchandises sur les ports est en hausse. Le trafic unitarisé, qui reflète le plus l'activité économique, affiche de bonnes performances tant à l'import qu'à l'export.


Pour le premier semestre 1997, le trafic portuaire reflète une réalité plutôt positive de l'activité économique. Le trafic global est en augmentation de près de 7% par rapport à la même période de 1996, une période d'ailleurs pour le moins perturbée. Il retrouve ainsi son niveau de 1995.
Hormis le trafic divers qui a enregistré une baisse de 10,3%, toutes les autres catégories affichent de bonnes performances.
Au terme du premier semestre donc près de 22 millions de tonnes ont transité par les ports, contre 20,5 en 1996. Cet accroissement résulte notamment de la hausse du trafic de phosphates, d'engrais, d'hydrocarbures et d'acide phosphorique.
Avec 11,24 millions de tonnes manipulées à fin juin, les importations comptent pour 51,3% dans le trafic global. Par rapport à la même période et en dépit du recul du trafic des céréales de 32,7%, les importations ont augmenté de 2,4%, tirées par le soufre (3,6%), les hydrocarbures (15,2%) et le trafic unitarisé (7%).
Les exportations ont atteint, elles, 10,68 millions de tonnes, en progression de 11,9%. A ce niveau, la progression est quasi générale. Elle concerne le phosphate brut (16,1%), les engrais en vrac (3,4%), l'acide phosphorique (42,9%), ainsi que le trafic unitarisé (11,3%).

Les vracs solides constituent 53% du trafic global avec un cumul de 11,55 millions de tonnes. Ils affichent une augmen-tation de 3,4% en raison d'une forte hausse des exportations (11,4%). En revanche, à l'import la baisse est notable (6,6%). Ce recul s'explique par la régression des céréales (32,7%), des engrais (10%) et du charbon (1,5%). Pourtant, pour ce dernier produit, la tendance était à la hausse jusqu'en avril. Depuis, ses importations ont enregistré des baisses en moyenne d'un peu plus de 1%. Fait curieux, ni l'ONE, ni les cimentiers n'ont réduit leur consommation dans ce combustible. De plus, parole de cimentiers, les mois de mai et juin ont été les meilleurs qu'on n'ait connu.
Quant à la baisse des importations de céréales, elle était prévisible en raison de l'impact de la bonne récolte 1996. Les importations de céréales se sont élevées à près d'un million de tonnes. De toute façon, celles-ci devraient croître de façon significative au cours du second semestre du fait de la mauvaise année agricole 1997.
Après les vracs solides, ce sont les vracs liquides qui représentent la part la plus importante du trafic avec 29% et plus de 6,36 millions de tonnes. Ils sont constitués principalement des hydrocarbures qui ont enregistré des augmentations importantes à l'import. Ces hausses devraient se poursuivre jusqu'en septembre en raison de la constitution par les sociétés pétrolières de stocks de sécurité.
Les conteneurs et le RORO contribuent, de leur côté, à hauteur de 5% chacun. Le tonnage manipulé à fin juin a atteint 2,21 millions de tonnes, en croissance de 8,9% par rapport à la même période de l'année précédente.
A l'exportation, les performances sont notables (11,3%). A l'importation, la reprise est remarquable avec une augmentation de 7% du trafic. L'enquête de la Direction de la Statistique pour le 2ème trimestre avait d'ailleurs annoncé une nette progression de la demande locale et étrangère qui devrait ainsi influer d'une manière positive sur la production (7%).

Fatima MOSSADEQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc