×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Trafic portuaire à fin Juin : Hausse à l'importation comme à l'exportation Baisse du trafic des agrumes

Par L'Economiste | Edition N°:43 Le 03/09/1992 | Partager

A fin Juin 1992, le volume global des échanges par les ports a atteint 19,64 millions de tonnes dont 10,51 millions à l'import et 9,12 millions à l'export.
Par rapport à la même période de l'année dernière, le trafic portuaire a marqué une progression de 1,47 millions de tonnes soit + 8,1%.
L'examen du mouvement des échanges montre une augmentation aussi bien des importations que des exportations. Les taux de variation ont été respectivement de +12,9% et +3,1%.
L'analyse du trafic par groupe de produits marque la prépondérance du trafic lié à l'activité phosphatière. Il s'est élevé à 8,15 millions de tonnes contre 7,12 millions pour la même période de l'année précédente, soit une augmentation de 14,5% répartie à raison de 39,1% à l'import et 9,5% à l'export.
Au sein de ce groupe, il est à noter la forte progression du soufre à l'import. Le tonnage transporté a progressé de 47,9%, passant de 0,98 million de tonnes à fin Juin 1991 à 1,45 millions. Les exportations d'acide phosphorique ont suivi la même tendance avec une augmentation du trafic de 19,7%, atteignant 1,05 million de tonnes.
Par ailleurs, les expéditions de phosphate brut et des engrais progressent respectivement de 6,6% et 14,8%.
Le reste du trafic portuaire, phosphates et dérivés exclus, s'est chiffré à 11,48 millions de tonnes à fin Juin 1992 contre 11,03 millions à fin Juin 1991, soit +4%.
Les importations se sont inscrites en hausse de 9,1%. A l'origine de cette augmentation se trouvent les hydrocarbures avec + 10,4%, les céréales avec +2,3% et le divers avec +42,6%. En revanche les exportations ont baissé de 9,9% essentiellement lié à la baisse du trafic des agrumes et primeurs de 25%.
L'analyse par mode de conditionnement montre la prépondérance des vracs solides. Représentant 51,6% du trafic global, ils sont passés de 9,02 millions de tonnes à fin Juin 1991 à 10,13 millions à fin Juin 1992, soit une progression de 12,3%.
Les vracs liquides ont également marqué un accroissement de 12,6%, atteignant 5,98 millions de tonnes. L'acide phosphorique, les hydrocarbures et l'ammoniac sont à l'origine de cette hausse.
Le trafic des conteneurs transitant par Casablanca, Tanger, Agadir dépasse les 800.000 tonnes, en hausse de 5,3%.
Les importations ont augmenté de 11,7% alors que les exportations ont baissé de 5,5%.
Le TIR a également progressé de 12,4% dont 11,8% à l'import et 13% à l'export. Le trafic est passé de 511.042 tonnes à 574.454 tonnes.
Le trafic RORO s'est inscrit au même niveau qu'en 1991, enregistrant une légère amélioration de 1%. Il a atteint 740.791 tonnes contre 733.416 pour la période correspondante de l'année dernière.
L'examen du trafic global par port fait ressortir une progression de tous les ports sauf celui d'Agadir dont le volume des échanges a baissé de 7,3%.
La plus importante augmentation est enregistrée au port de Tanger avec +29,1% due particulièrement aux hydrocarbures avec +47%, aux agrumes avec +15,6% et aux produits alimentaires avec 17,7%.
Grâce au cabotage des hydrocarbures qui a progressé de 20,4% et au trafic phosphates qui a progressé de 30,6%, les ports sahariens occupent la deuxième position avec un taux d'augmentation de 23,4% par rapport au volume de Juin 1991.
Vient ensuite le port de Safi et une variation de +22,5% grâce au soufre (+94,5%) et l'ammoniac (+31,6%) à l'import. L'acide phosphorique et le TSP ont enregistré de fortes hausses à l'export.
A Jorf-Lasfar le trafic manipulé a atteint 2,29 millions de tonnes soit une augmentation de 13,6% par rapport à 1991. Cette hausse est à imputer au soufre avec +20,4% et les engrais avec +7,2%.
Par ailleurs, le trafic portuaire a augmenté de 12% à Mohammédia, de 12% à Kénitra, de 9,2% à Nador et de 0,7% à Casablanca.
Le trafic des passagers ayant transité par le port de Tanger s'est élevé à 430.671 personnes à fin Juin 1992 contre 289.416 pour la même période de l'année précédente, soit une hausse de 48,8%.
Le trafic s'est réparti comme suit: 196.374 passagers en entrée (+60,6%) et 211.389 en sortie (+29,9%) et 22.908 en croisière (+4,20%).

A.L.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc