×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 192.132 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 240.532 articles (chiffres relevés le 3/6 sur google analytics)
International

Trafic aérien
La croissance menacée par la flambée du pétrole

Par L'Economiste | Edition N°:2689 Le 09/01/2008 | Partager

. Une croissance de 7,5% au cours des 11 premiers mois de 2007Après avoir enregistré une hausse de 7,5% au cours des 11 premiers mois de 2007, le trafic aérien international pourrait ralentir à 5% cette année, tandis que les bénéfices de l’industrie risquent de chuter sur fond de flambée des cours du pétrole.Citant Giovanni Bisignani, président de l’Association internationale du transport aérien (IATA), le quotidien montréalais «La Presse» indique que les profits de l’industrie passeront de 5,6 milliards de dollars en 2007 à 5 milliards cette année, en raison des cours de l’or noir et du resserrement du crédit.Le trafic aérien mondial de passagers a crû de 9,3% en novembre, son rythme le plus élevé en 18 mois, et de 7,5% au cours des 11 premiers mois de 2007, précise un communiqué de l’IATA, dont les sièges sociaux sont situés à Montréal et à Genève.Le risque d’un ralentissement du trafic aérien aux Etats-Unis s’est accru avec la crise des prêts hypothécaires à risque qui a provoqué un resserrement mondial du crédit, note l’IATA qui regroupe 243 transporteurs.Cette menace survient au moment où les transporteurs se remettent à peine du marasme qui a suivi l’effondrement des titres des sociétés point-com en 2000 et les attentats du 11 septembre 2001. Le coefficient d’occupation moyen des vols internationaux était de 75,4% en novembre 2007, soit 1,1 point de pourcentage de plus qu’en novembre 2006, indique l’IATA, précisant que la demande a été forte dans la plupart des régions du monde.Le trafic, c’est-à-dire le nombre de passagers multiplié par la distance parcourue, s’est accru de 8,8%c chez les transporteurs de la région Asie-Pacifique, et de 7,6% chez les sociétés aériennes nord-américaines et européennes. Les transporteurs latino-américains ont affiché une hausse record de 20%. Après quatre années de croissance supérieure à 10%, le trafic des sociétés aériennes du Moyen-Orient a fait un bond de 18%.Quant aux transporteurs desservant l’Afrique, ils ont enregistré une hausse de trafic de 5,8%. Le 12 décembre dernier, l’IATA a prédit une baisse de 11% des bénéfices de l’industrie en 2008 en raison des coûts élevés du pétrole et d’un ralentissement de la demande, essentiellement aux Etats-Unis.L’industrie a renoué l’an dernier avec les bénéfices pour la première fois depuis 2000. Le profit net des transporteurs pour 2007 est estimé à 5,6 milliards de dollars US, selon l’économiste en chef de l’IATA, Brian Pearce.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc