×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Tourisme
    Marrakech achève l’année en beauté

    Par L'Economiste | Edition N°:2432 Le 28/12/2006 | Partager

    . La ville affiche complet pour l’Aïd et le Nouvel an. Novembre, mois faste . Hausses de 14% pour les arrivées et 15% en termes de nuitées Pour la quatrième année consécutive, Marrakech affiche complet durant ces fêtes de fin d’année. A moins de trois jours du 31 décembre, il est quasiment impossible de trouver une chambre d’hôtel. Et encore moins du côté des maisons d’hôte et autres appartements privés qui fonctionnent comme des établissements hôteliers. Ce busness rapporte en effet jusqu’à 1.000 DH/jour, et les prix oscillent en fonction de la demande. «A Marrakech, il n’y a plus de saison. La ville est pleine durant toute l’année», estime ce professionnel. Discours qui explique tout simplement que, quelle que soit la période, il faudra s’y prendre à l’avance pour espérer trouver un gîte dans la capitale du tourisme marocain. La ville est donc plus que jamais «victime» de son succès tant sur le plan national qu’international. Et elle boucle en beauté l’année 2006. Question chiffres, de janvier à novembre, Marrakech a enregistré près de 1,5 million d’arrivées dans les hôtels classés de la ville, indiquent les statistiques du CRT (Conseil régional du tourisme). Cela représente les même flux touristiques que ceux réalisés en 2005. En termes de nuitées, indicateur important de l’activité, Marrakech a réalisé au cours de ces onze derniers mois plus de 5,2 millions de nuitées, soit une hausse estimée à plus de 6%. Un véritable record.Selon les statistiques, l’Office national des aéroports (ONDA), année où l’aéroport de Marrakech a accueilli fin novembre 1,9 million de passagers, soit une croissance de 18% par rapport à 2005. Pour le CRT, novembre a été un «bon mois», puisqu’il enregistre plus 14% en terme d’arrivées et plus de 15% en termes de nuitées en hôtels classés par rapport à l’année précédente. Les performances de novembre seraient dues à la croissance enregistrée par la quasi-totalité des marchés émetteurs, notamment les marchés européens. Ainsi, le  marché anglais a enregistré 60% de hausse avec 12.309 arrivées en novembre. De son coté, l’Allemagne a ramené 39% de plus de touristes par rapport à la même période en 2005. Autre performance: celle réalisée par les marchés hollandais et italien avec des hausses respectives de 39 % de 37%. Les Français ont été également  au rendez-vous en novembre avec 17% de croissance sur le marché de l’Hexagone. Mais les prévisions laissent penser que décembre sera encore plus faste. Les chiffres «les plus fous» sont avancés quant au nombre de touristes répartis entre hôtels, maisons d’hôtes et hébergement clandestin. En tête de liste: touristes français et nationaux. A noter aussi que le marché intérieur fait surtout le bonheur des restaurants et discothèques. Les hausses touristiques de décembre concernent aussi bien le tourisme individuel que celui d’incentive. Les établissements 4 et 5 étoiles ont abrité des opérations de taille réduite mais nombreuses depuis le début de décembre, à l’instar d’un festival international de cinéma qui, à lui seul, a réalisé un score de quelque 8.000 nuitées.De notre correspondante,Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc