×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tourisme: Un label Maroc dans le pipe

Par L'Economiste | Edition N°:3048 Le 17/06/2009 | Partager

. De nouveaux axes de stratégies marketing pour doper la destination. La Fédération présente son bilan stratégique 2008-2009QU’EST-CE qui peut bien motiver la sortie de la Fédération nationale du tourisme à quelques jours seulement des 9e assises dédiées au secteur, prévues le 19 juin à Saïdia? «Faire le point sur les dossiers en cours dans un contexte international de crise particulièrement tendu», justifie Othman Cherif Alami, en réponse à une question, lors de la présentation hier du bilan stratégique 2008-2009 de la FNT. Contexte qui, d’ailleurs, serait «un bon prétexte pour reformater l’offre Maroc à la cadence de la préparation à la reprise des grands marchés émetteurs. Dans son plan d’action, la FNT avait fait sienne du succès de la synergie public/privé son credo. Ce qui s’est soldé par la signature du contrat RH 2008-2012, la mise en place de la promotion régionale, du Cap 2009 et du plan anti-crise. De là, les professionnels du secteur ont enclenché «trois dynamiques porteuses de valeurs ajoutées», pour la saison 2009-2010. Pour conquérir les grands marchés émetteurs, ils s’engagent à accompagner la commercialisation de la destination, en collaboration avec les CRT, l’Office et les Régions, tout en se fixant des contrats par objectif. Dans ce timing, il sera question de mettre l’accent sur la commercialisation de ce qui a été construit (15.000 lits additionnels en 2009) mais aussi de mettre en place une fiscalité plus adaptée. Le must des projets dans le pipe de la FNT est sans conteste l’émergence d’un Label Royaume du Maroc. Il s’agira, selon Alami, de manifester de façon durable les valeurs culturelles, de l’hospitalité et de l’authenticité marocaines. Le tout est de remettre au centre du défi le touriste national ou étranger. Reste à «se mettre au travail pour donner à ce label ses lettres de noblesse». Ce qui passe par le développement de nouveaux axes de stratégies marketing, consistant à accompagner les TO ou encore des compagnies aériennes qui veulent ouvrir de nouvelles dessertes sur le Maroc. La création d’un conseil stratégique marketing entre la Fédération, l’Office et le ministère du Tourisme fera le reste. Le président de la FNT se dit convaincu que seule l’implication de tous les acteurs de l’industrie du tourisme permettra de réaliser les objectifs de la Vision 2010. D’autant plus que le secteur continue de susciter l’intérêt des investisseurs nationaux. Grâce aux grands chantiers d’infrastructures ouverts ici et là et toute l’expertise y afférents, ils développent un savoir-faire de plus en plus pointu dans un secteur jusque-là dominé par des capitaux étrangers. Allusion faite au sauvetage des projets de Saïdia par le groupe Addoha, suite à la faillite de Fadesa ou encore du port Lixus, par Alliances Développement.B. T. & S. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc