×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

Tourisme: Qui remportera Cala Iris?

Par L'Economiste | Edition N°:2674 Le 17/12/2007 | Partager

. Le gouvernement négociera avec les deux premiers candidats. Un projet de 3,5 milliards de DH étendu sur 339 hectaresLe projet de station touristique de Cala Iris, située à quelque 80 km de la ville d’Al Hoceïma, connaîtra bientôt son adjudicataire. Le 12 décembre dernier, le comité interministériel d’évaluation des candidatures a procédé au classement des soumissionnaires (www.leconomiste.com). Dans l’ordre, Groupement Palmeraie Développement-Actif Invest, Groupement MedZ-CDG Développement, Groupe Inveravante et Groupe Sedesa sont en lice. Afin de rehausser davantage la qualité des offres proposées, le gouvernement a décidé d’entamer simultanément les négociations avec les deux premiers soumissionnaires. Aucune date fixe n’a cependant été arrêtée pour la décision finale.Pour rappel, l’annonce du site de Cala Iris avait été faite en mars dernier, et l’appel d’offres lancé il y a environ six semaines.La nouvelle zone balnéaire s’inscrit dans un ambitieux schéma de développement pour la région d’Al Hoceïma. L’ancien ministre du Tourisme avait annoncé, le printemps dernier, que quatre milliards de DH seraient injectés dans plusieurs projets (www.leconomiste.com). Au total, ce sont 25.000 emplois qui devraient être créés d’ici 2015. Le très vaste schéma ambitionne de faire passer la capacité en hébergement touristique de la province de 2.000 à 10.000 lits, et de faire grimper le nombre de nuitées de 36.000 à 1,8 million.En ce qui concerne Cala Iris, 3,5 milliards de DH y seront consacrés. Au moins 40% de cette enveloppe sont exigés de la part de l’investisseur, en fonds propres. L’État lui accordera une exonération des droits d’importation pour les biens d’équipement dont le montant dépassera 200 millions de DH. Pour ces mêmes biens, l’opérateur sera exempté de TVA, de la patente et de la taxe urbaine pour cinq ans. Pour la même période, l’adjudicataire sera totalement exonéré de l’IS pour la partie de la base imposable correspondant au chiffre d’affaires des entreprises hôtelières réalisé en devises. À partir de la sixième année, une réduction de cet impôt est également prévue. La station, qui possédera aussi un golf et une marina, s’étendra sur 339 hectares. Sa construction devrait permettre la création de 15.000 emplois directs et indirects.


Quemado, Souani et le littoral aussi

La réhabilitation de l’hôtel Mohammed V (Quemado) est également à l’ordre du jour. Les travaux devraient s’étendre sur une quinzaine de mois et coûter 600 millions de DH. Les bungalows de Quemado seront, quant à eux, détruits pour faire place à une nouvelle résidence hôtelière. Un programme touristique et résidentiel intégré est prévu du côté de Souani, sur le site de l’ancien Club Med. Là, l’addition de 2.000 lits hôteliers est prévue.Enfin, le littoral méditerranéen entre Nador et Tanger aura droit à sa part du gâteau. La société Maroc Kayaking Tour mettra sur pied un centre d’accueil et trois points d’arrêts à travers la province.Pour couronner le tout, Al Hoceïma deviendra Pays d’accueil touristique (PAT) avant 2010, auquel sept millions de DH seront consacrés. Marie-Hélène GIGUÈRE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc