×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Tourisme: Quatre pôles pour une destination golfique

Par L'Economiste | Edition N°:2180 Le 27/12/2005 | Partager

. Prestige, Méditerranée, Atlas et Soleil avec plus de 36 trous. 172.500 golfeurs en 2010 pour des recettes de 1,7 milliard de DHAprès une vision globale pour le tourisme, le Maroc décline sa stratégie pour le golf. Ce dernier devient un produit de niche, tout comme le tourisme rural ou d’incentives. L’Office national marocain du tourisme (ONMT) vient de rendre publiques les actions qu’il compte entreprendre pour faire du pays une destination golfique à part entière, à l’instar de l’Espagne et du Portugal (cf. www.leconomiste.com). Le travail ne s’est pas fait unilatéralement. La Fédération royale marocaine de golf et le transporteur national RAM ont également mis la main à la pâte. Quatre pôles devront être créés: Prestige, Méditerranée, Atlas et Soleil.Dans cinq ans, à l’échéance 2010, le nombre de golfeurs qui se rendront au Maroc devrait s’établir à 172.500 au lieu des 57.000 actuels. Ce qui générerait des recettes de l’ordre de 1,7 milliard de DH, contre 570 millions en 2004. Des recettes non négligeables rapportées au nombre de touristes. L’intérêt porté à cette niche est suscité en grande partie par la forte valeur ajoutée qu’elle présente. Côté potentiel touristique, il s’agit de 16 millions de personnes. Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France sont particulièrement porteurs. Ce sera d’ailleurs sur ces marchés cibles que la communication sera la plus importante. Dès 2006, l’Office consacrera une enveloppe de 14 millions de DH au volet communication (TV, voyages de presse..) et à la distribution. Ce sont là les deux plus importants axes de la stratégie. De la distribution dépend souvent la réussite d’une promotion de destination touristique. Un bon produit peut ne rien valoir s’il est mal distribué. Pour ce qui est du golf, la destination devrait être programmée par les principaux TO spécialisés. Cette distribution s’accompagnera de la participation aux salons internationaux spécialisés et l’adhésion à l’Iagto (International association of golf tour operators). S’y ajouteront des voyages de vulgarisation et de familiarisation pour les TO. «Cette niche est d’autant plus importante que son rythme de croissance est deux fois plus grand que celui des autres créneaux», explique Abbas Azzouzi, directeur général de l’Office. Le Maroc a de fortes chances de se positionner à l’échelle internationale. La saturation de l’Espagne et du Portugal est «une carte en sa faveur», ajoute Azzouzi. Mais il faudra également qu’il surmonte certains handicaps comme la faible notoriété en tant que destination golfique ou sa faible présence dans les circuits de distribution. Il faudra avant tout casser les préjugés et mettre en avant les avantages compétitifs comme des prix «plus bas que dans d’autres destinations» ou encore la proximité de l’Europe d’où provient notre principale clientèle, et la qualité du service. Les 17 parcours répartis sur tout le Royaume et les 13 programmés par le plan Azur ainsi que la notoriété du Trophée Hassan II contribueront fortement à réussir la mise en œuvre de cette stratégie.Amale DAOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc