×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tourisme méditerranéenLe Maroc parmi les destinations attrayantes

Par L'Economiste | Edition N°:2960 Le 10/02/2009 | Partager

. La dynamique des marchés sera plus au Sud. L’incentive et le tourisme d’affaires épargnésLes 29 destinations touristiques de la Méditerranée et assimilables (Andorre, Kosovo, Macédoine, Jordanie, Portugal, San Marin) ont enregistré 300 millions d’arrivées internationales en 2008 dont 8 millions par le Maroc. C’est une augmentation de 1,76% par rapport à 2007. Faits marquants: baisse des arrivées dans les marchés méditerranéens de l’Union européenne (-0,06%) et hausse dans les marchés non UE (+7,37%). Il n’empêche que la zone Méditerranée arrive en tête des destinations mondiales avec une part de marché de 32,46%. Dans le monde, les arrivées internationales ont atteint 924 millions. Selon les statistiques de Mediterranean Travel Association (META) à fin janvier, ce sont les destinations de l’Est, du Sud et des Balkans qui sont les moteurs de la croissance du marché méditerranéen. Sur les 8 dernières années, les destinations hors UE ont progressé de 104% contre 11,4% pour la partie nord UE. Selon les perspectives de META, à ce rythme, les destinations non UE devraient résorber ce gap, en termes d’arrivées, avant 2020. Si les experts de Meta disent s’attendre à une année 2009 difficile pour le secteur, ils prédisent que la dynamique de la zone sera encore plus au Sud. «La Turquie, le Liban, la Syrie, la Jordanie, l’Egypte, la Tunisie, le Maroc et la Croatie devraient maintenir leurs activités touristiques. Certaines de ces destinations devraient même enregistrer une progression». Ce qui, selon META, ne sera probablement pas le cas du Nord. «Le Maroc restera une destination attrayante».Celui-ci devrait accueillir un peu plus de 1 million de nouveaux visiteurs. Ce qui ne donnera certes pas à voir la même croissance que l’année dernière de +7% par rapport à 2007, mais les premières perspectives, revues et corrigées en fonction de la crise, sont bonnes. Elles avancent le chiffre de 9,3 millions d’arrivées pour 2009. De même, la baisse du marché MICE (congrès et incentive) et du tourisme d’affaires, ne devrait pas concerner l’offre Maroc bien au contraire. En tout cas, le Conseil régional du tourisme (CRT) de Casablanca a investi ce créneau en dévoilant son offre «Casablanca MICE», lors du Salon du tourisme, Fitur de Madrid (voir L’Economiste du 29 janvier 2009). Côté investissements, META redoute le ralentissement ou la mise en veille des grands projets d’investissement en cours en Méditerranée. Là-dessus, le Maroc a mis en place une stratégie pour inciter et encourager les investisseurs. CAP 2009, qui vise, entre autres, à renforcer le positionnement du Maroc à l’étranger, permettra d’atténuer les effets de la crise internationale sur le secteur. Des mesures transversales mises en place devraient consolider les parts de marché de la destination. Bachir THIAM

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc