×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tourisme: Les Russes prennent la relève à Marrakech

Par L'Economiste | Edition N°:2167 Le 08/12/2005 | Partager

. Encore balbutiant, ce marché s’offre une place au soleil . Après les amateurs des riads, les gros investisseurs. Le groupe Metropol investit en partenariat avec des Américains 1,5 milliard de DH Après les Français, les Anglais et les Américains, ce sont les investisseurs russes qui s’intéressent à Marrakech et sa région. Professionnels et autorités ne le diront jamais assez: la région et surtout son arrière-pays, notamment le Haouz, disposent d’un grand potentiel encore inexploité. Ce sont des investisseurs russes qui ouvrent le bal. Ils viennent de lancer les travaux pour la construction d’un complexe touristique en partenariat avec une société américaine pour un coût de 1,5 milliard de DH à Tamesloht, à 10 kilomètres de Marrakech (cf. www.leconomiste.com). Il s’agit des groupes Metropol Investá et Strategic Partnersá, qui anticipent ainsi sur une ouverture de la cité ocre sur d’autres pays émetteurs, en dehors du classique marché européen. A priori, pour le projet de Tamesloft, ce sont les cibles américaine et russe qui constitueront l’essentiel de la clientèle de ce futur “club branché”. Par ailleurs, l’idée de regrouper dans une même enceinte (hôtels, restaurants, sport et centre commercial), devrait donner naissance à un nouveau produit global et accéder à de nouveaux marchés. C’est le premier projet russo-américain à voir le jour au Maroc et le premier investissement du genre dans un pays arabe, selon les responsables des deux sociétés. Mais c’est aussi le premier fruit d’une série de rencontres entre la Russie et le Maroc. La dernière visite du chef de la diplomatie russe a eu lieu au mois de novembre. En lui-même, le projet de Tamesloht est gigantesque. D’abord, il est d’une superficie globale de plus de 280 hectares pour un projet qui se déroulera en deux phases. La première tranche verra le jour d’ici trois ans, annonce-t-on, et comprend un palace de 200 suites, un hôtel 4 étoiles d’une capacité de 300 chambres, un centre de conférence, un centre de remise en forme, deux terrains de golf de 18 trous, un club house, un club équestre, un club de 24 cours de tennis et deux piscines.Par la suite, la deuxième tranche sera réalisée en 24 mois et comporte les travaux d’extension du palace de 200 à 300 suites, la construction d’un second hôtel de 350 chambres et une résidence d’une vingtaine d’appartements autour des deux terrains de golf.Au total et selon les promoteurs, le projet devrait générer 1.100 emplois directs et 3.000 emplois indirects. L’entreprise russe qui dispose désormais d’un bureau sur place devra assurer le suivi du projet et la fourniture de services de conseil. “La représentation du groupe favorisera la participation des moyens des investisseurs russes dans l’économie marocaine”, avait déclaré à L’Economiste Gabriel Banon, administrateur de Metropol Invest, société qui devra gérer entre autres le projet de  Tamesloht et d’autres investissements à Marrakech.   En attendant, les spéculations sur d’autres extensions vont bon train pour les futures acquisitions par les Russes!


Les Russes, grands voyageurs

Le marché touristique russe est encore balbutiant au Maroc avec près de 12.000 touristes à avoir visité le Maroc en 2004. Un peu plus pour 2005, selon les statistiques du ministère du Tourisme.  Mais les Russes voyagent beaucoup et la demande vers le Maroc est de plus en plus importante. Ils  figurent dans tous les cas, en tête des dépensiers au monde dans le domaine du tourisme. A Marrakech, les particuliers russes qui sont réputés par leur pouvoir d’achat ont investi la médina et les quartiers de la ville depuis belle lurette.De notre correspondante,Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc