×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme: Les professionnels veulent reconquérir le marché allemandDe notre correspondante, Malika ALAMI

    Par L'Economiste | Edition N°:907 Le 01/12/2000 | Partager

    . Malgré la croissance des arrivées globales en l'an 2000, les opérateurs restent très inquiets par le recul du nombre de touristes germaniquesC'est en fin de semaine dernière que s'est tenu le septième conseil d'administration du Groupement d'Intérêt Touristique (GRIT) d'Agadir. Encore une fois, les débats lors de cette réunion se sont focalisés sur le marché allemand. En effet, malgré la croissance cette année du nombre des arrivées globales, +6,8% par rapport à 1999, le fléchissement du marché émetteur germanique continue à faire des soucis aux opérateurs. Car sur les neuf derniers mois de l'an 2000, le nombre des arrivées des Allemands a reculé d'une manière globale de 17,4% et selon les pronostics des professionnels la chute risque d'atteindre 25% à la fin de l'année. Une action menée auprès des décideurs touristiques germaniques, dernièrement par quelques membres du GRIT, a permis d'identifier les raisons de cette situation. Elles sont nombreuses, a indiqué M. Abdellatif Ghissassi.Avec la restructuration actuelle des tours-opérateurs allemands ainsi que les nouvelles tendances voyagistes des germaniques, la demande semble se détourner du balnéaire au profit du culturel et Marrakech les attire beaucoup plus aujourd'hui que la capitale du Souss. L'absence de vols directs vers la station au départ d'Allemagne et la faiblesse du budget promotionnel réservé au marché allemand constituent également une des causes de son recul selon les professionnels. ''Pour l'an 2000, l'enveloppe octroyée pour la promotion du Maroc en Allemagne n'a pas dépassé neuf millions de DH. Avec un tel budget, il est difficile de concurrencer les autres destinations'', déplorent les opérateurs. Comment inverser la tendance tant que les moyens restent les mêmes? Petite question pour un grand problème difficile à résoudre. Pour M. Rharrabi, il faut promouvoir les circuits de l'arrière-pays auprès des germaniques et tenter de combiner le culturel au balnéaire, car l'avenir de ce dernier repose sur le développement des voyages à thème, a-t-il souligné. A noter que depuis plus d'une année, les professionnels du tourisme en collaboration avec la Wilaya tentent de développer le créneau des produits du terroir. Ces nouvelles niches permettront de diversifier le produit et d'apporter un nouveau souffle à la station.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc