×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tourisme: Les nuitées en hausse

Par L'Economiste | Edition N°:2648 Le 09/11/2007 | Partager

. +4% entre janvier et septembre . Les Britanniques en tête, les Marocains découvrent leur paysLe nombre de nuitées dans les établissements d’hébergement classés depuis le début de l’année affiche une hausse de 4% par rapport à septembre 2006. Une augmentation sensible mais significative. En effet, la plupart des destinations touristiques marocaines ont profité de cette croissance, excepté Ouarzazate. Et les résidents (+5%), autant que les non-résidents (+4%), ont augmenté leur fréquentation des hôtels classés durant cette période.Les villes comme Marrakech (+7%), Agadir (+2%), Casablanca (+8%), Fès (+5%) et Rabat (+4%) restent les plus prisées des touristes.Les Britanniques, avec 33% du volume total des nuitées additionnelles, entre janvier et septembre, constituent le premier marché de l’hébergement touristique au Maroc. Les touristes français ont contribué, quant à eux, pour 12%, puis les Allemands à hauteur de 5% à cette croissance. Les Marocains semblent, eux, de plus en plus apprécier faire les touristes dans leur propre pays. Avec une hausse notable de 5% dans le recours aux nuitées pour leurs voyages, ils ont participé pour 20% au total additionnel. Marrakech et Agadir se sont particulièrement distinguées au cours de cette période, avec des taux d’occupation d’à peu près 70% chacune.Le mois de septembre a en revanche marqué une rupture dans cette phase de croissance, avec une baisse de 9% des nuitées enregistrées. Cette baisse touche en effet plus les résidents (-23%) que les non-résidents (-7%). Celle-ci est essentiellement attribuée au glissement d’une dizaine de jours du mois sacré de Ramadan vers le mois de septembre. Tanger, dont la clientèle principale est constituée de résidents, est la plus touchée et affiche un recul de ses nuitées (-25%). Du côté des non-résidents, les touristes français arrivent en première position, et se positionnent donc pour ce mois de septembre comme le premier marché émetteur avec 40% du total enregistré. Les Anglais ont continué, quant à eux, à massivement fréquenter les hôtels marocains, avec une hausse de 11% en septembre.Au cours de cette période, Marrakech et Agadir affichent les taux d’occupation les plus élevés (62% pour Agadir et 59% pour Marrakech), suivies de Casablanca (49%) et Rabat (49%). N.N.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc