×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Tourisme: Le Maroc en force au World Travel Market

Par L'Economiste | Edition N°:2651 Le 14/11/2007 | Partager

. Plusieurs délégations régionales à la grand-messe du secteur à Londres. L’ONMT annonce une campagne de communication sur le marché britannique début 2008Les professionnels du tourisme national sont déterminés à attirer les touristes anglais vers le Royaume. Plusieurs délégations régionales sont en effet représentées à la 28e édition du salon du tourisme «World Travel Market» (WTM) qui se tient du 12 au 15 novembre. La région d’Agadir n’est pas en reste. Celle-ci fait même d’ailleurs, et depuis plusieurs années, une grosse offensive sur le marché britannique. A cette incontournable grand-messe du tourisme qui réunit plus de 5.600 exposants, le Conseil régional du tourisme (CRT) d’Agadir participe avec une trentaine d’opérateurs. Une des plus fortes délégations marocaines, conduite par Abderrahim Oummani, président du CRT. L’entité occupe un stand d’une superficie de 25 m2 juste à côté de l’ONMT (Office national marocain du tourisme). L’objectif bien sûr est de consolider les acquis et de doper le marché sur la destination.De fait, la présence à ce grand rendez-vous de l’industrie touristique mondiale est indispensable, car ce marché de 24 millions de voyageurs à l’étranger par an, est sans conteste prioritaire pour la destination Maroc où il réalise une croissance soutenue ces toutes dernières années. Selon les chiffres communiqués par l’ONMT, à fin 2007, plus de 375.000 Britanniques ont visité le Maroc, soit plus de 35% comparativement à l’année précédente. C’est grâce, d’une manière globale, à la consolidation sur Agadir et à l’émergence de Marrakech en tant que city break que ces performances ont été réalisées. Ces résultats, il faut le rappeler, sont les retombées, entre autres, des accords de partenariats conclus par l’ONMT avec les voyagistes leaders du secteur.Aujourd’hui, pour renforcer la croissance, l’Office a programmé une campagne de communication institutionnelle qui démarrera début 2008. Elle fera la promotion de Marrakech, Fès et Agadir. Le plan d’action 2008 prévoit également un renforcement de la présence du Maroc sur Internet, sachant que 75% des voyageurs britanniques se renseignent sur le Net pour choisir leur destination. Dans cette démarche qui permettra de doper la part des voyageurs individuels, il est nécessaire que les hôteliers s’impliquent.En attendant, l’augmentation de 30 à 60 euros de la taxe aéroportuaire au Royaume-Uni pour toutes les destinations non européennes n’est pas en faveur des ambitions du Maroc.Le rachat de GB Airways par Easy Jet peut constituer également un effet perturbateur sur la destination Maroc car GB Airways dessert le Royaume depuis 1912. De notre envoyée spéciale à Londres, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc