×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Tourisme interne
    Le plan Biladi sur les rails

    Par L'Economiste | Edition N°:2563 Le 05/07/2007 | Partager

    . Huit zones identifiées. Un appel d’offres pour 3 premières stations. Capacité globale de 30.000 litsLe gouvernement s’attaque à nouveau au tourisme interne. Non plus sous l’angle de création de tour-opérateurs internes comme cela avait été le cas au début de l’année (cf. www.leconomiste.com) mais sous celui de l’aménagement d’espaces exclusivement dédiés à la clientèle résidente. L’initiative, baptisée plan Biladi, a été lancée officiellement hier, mercredi 4 juillet, par le ministère du Tourisme. Partie intégrante du plan Azur, elle arrive en complément de la stratégie du tourisme interne et après une étude détaillée des besoins de ce segment. L’étude en question, réalisée en 2003, identifie le comportement du touriste national et, partant, ses besoins. Ils étaient 1,1 million à adopter le commercial formel (hôtels, résidences touristiques, campings...), et 0,5 million à louer. Ces constats font donc ressortir que pour développer le tourisme interne, il faut construire essentiellement des résidences hôtelières, des campings et des villages de vacances. Le plan Biladi intègre l’ensemble de ces données. Huit zones ont été identifiées comme «les plus prisées par le touriste national»: Grand Casablanca, Marrakech-Tensift-El Haouz, Tanger-Tétouan, Souss-Massa-Drâa, Rabat-Salé-El Gharb, Doukkala-Abda, Fès-Meknès-Ifrane et l’Oriental. Chacune de ces zones sera aménagée de façon à répondre aux attentes des nationaux. Un appel d’offres pour l’aménagement de trois d’entre elles a été lancé le 4 juillet. Il s’agit des zones d’El Jadida, Agadir et Ifrane. Ces trois régions ont été sélectionnées parce que le foncier y est déjà prêt. Les aménageurs n’auront donc qu’à entamer les travaux. Les offres finales des candidats doivent être remises au plus tard le 14 décembre prochain. La signature des conventions de mise en valeur devra intervenir en mars 2008. Si tout se passe comme prévu. . 200 millions de DH par station en moyenneLe plan d’aménagement projette également que chacune de ces zones comprenne cinq composantes: des résidences hôtelières verticales (RHV ou résidences touristiques), des résidences hôtelières horizontales (RHH ou villages de vacances familiaux), des campings aux normes internationales, du résidentiel et des commerces et loisirs. Chacun des aménageurs s’engagera donc sur un programme précis incluant l’ensemble de ces données. L’investissement moyen projeté pour chaque station avoisinera les 200 millions de DH. Le ministère a d’ailleurs défini précisément pour chacune de ces zones ce qu’elles devront comporter. La capacité litière des «huit zones intégrées» sera de 30.000 lits répartis entre les campings (19.000 lits), les RHV (5.500 lits) et les RHH (5.500 lits). Les aménageurs sélectionnés dans le cadre de ce premier appel d’offres pourront aussi soumissionner pour les autres zones. Les opérateurs manifesteront-ils un grand intérêt pour le plan Biladi?Dans la profession, certains font remarquer qu’il aurait été plus judicieux de le lancer avant de créer les tour-opérateurs internes.Amale DAOUD

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc